Babylone et l'effacement de César

la mondialisation et l'idéologie post-politique

de

chez Ed. de l'Homme nouveau

Paru le | Broché 125 pages

Tout public

12.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

préface de Mathieu Bock-Côté


Fait massif et incontestable, la mondialisation est bien plus qu'un simple phénomène économique et financier. Elle revêt une dimension politique dans le sens le plus intégrant du terme, et au-delà, une dimension spirituelle. Ce qu'elle met en jeu, ce sont les moeurs, les conceptions de la vie et de l'Homme, l'organisation des sociétés. En un mot, il s'agit d'un phénomène de civilisation, lequel est indissociable dans ses origines de l'universalisme chrétien en tant que celui-ci envisage l'espèce humaine comme un tout. Mais la mondialisation en constitue comme une sorte de versant matériel et caricatural, une perversion complète. À moins qu'elle ne soit purement et simplement l'expression d'une crise de la civilisation.

Prendre sa juste mesure suppose en tout cas d'accepter de questionner les fondements de ce que l'on nomme la modernité, dont elle constitue de fait un aboutissement, une expression paradigmatique à plus d'un titre. C'est ce travail innovant que Guilhem Golfin mène dans cet essai roboratif.
L'auteur appréhende la question de la mondialisation, définie comme un phénomène allant au-delà de la seule sphère économique, et de sa confrontation avec les exigences du politique. Il montre comment celui-ci transforme les conditions mêmes du politique, allant jusqu'à le disqualifier. Il appelle à réagir en mettant la politique au service du bien commun. ©Electre 2021
Format : Broché
Nb de pages : 125 pages
Poids : 116 g
Dimensions : 11cm X 18cm
Date de parution :
EAN : 9791097507046

Du même auteur : Guilhem Golfin