Climats de France

de

chez Sabine Wespieser éditeur

Paru le | Broché 265 pages

21.00 En stock - Expédié sous 24h
Ajouter au panier Frais de livraison

Léa (Le Genre urbain - Librairie)

Sans surplus, avec un esthétisme  certain, Marie Richeux relate un texte intimiste au cœur de plusieurs existences partagées entre la France et l'Algérie. On y croisera Malek personnage haut en couleur extrêmement attachant, Fernand Pouillon l'architecte invité à Alger pour construire de nombreux logements et Marie, évidemment, notre narratrice plongée dans ses souvenirs d'enfance et toutes ses émotions qui se dévoilent lorsqu'elle découvre le lien entre des bâtiments Français et Algériens. Un premier roman séduisant.

sophie (La Manoeuvre)

L'émotion d'un odeur, d'un lieu ou d'une chanson, on la connait tous. c'est des fois de la joie ou de la mélancolie, en tout cas, ce sentiment fait du bien et c'est ce qu'a ressenti Marie Richeux quand en 2009, elle se trouve à Climats de France, une cité à Alger dont l'architecte est le même que celui de son quartier à Meudon La Fôret. Ce moment là est devenu propice à l'écriture. Marie y donne voix à des personnes qui se sont immiscées dans sa vie, dans l'ombre ou pas. C'est bien là toute la force du roman où on y côtoie l'Algérie qu'on connait finalement peu, Fernand Pouillon, l'architecte qui a marqué l'histoire, Malek, le voisin de Marie, si tendre,ou elle même, dans son périple émouvant entre l'Algérie et la France. Un roman étonnant et sans pareil écrit pas une très grande auteure française !

Climats de France. Tout commence à Alger en 2009, avec l'émotion profonde de Marie au moment où elle découvre « Climat de France », le bâtiment qu'y construisit Fernand Pouillon. La pierre de taille, les perspectives imposantes, elle les connaît intimement : elle a grandi à Meudon-la-Forêt, dans un ensemble bâti par le même architecte.

Mue par le désir de comprendre ce qui mystérieusement relie les deux lieux, elle plonge dans leur passé, et dans celui de leurs habitants. Plusieurs récits s'entrelacent, comme autant de fragments d'une histoire dont elle traque le motif entre l'Algérie et la France : l'arrivée de Fernand Pouillon à Alger en mai 1953, invité à construire mille logements pour la fin de l'année par le maire récemment élu ; le souvenir d'une nuit de 1997 à Meudon-la-Forêt, quand Marie, treize ans, ne parvient pas à s'endormir à cause des chants de deuil résonnant dans la cage d'escalier ; les confidences de son voisin Malek, que ses parents, sentant le vent tourner à Oran, ont envoyé en France en 1956 et qui, devenu chauffeur de taxi, semble avoir échappé à la guerre dont la violence se déployait pourtant dans les rues de Paris.

Ici, comme en écho à l'émotion fondatrice, celle du lecteur naît de la manière dont l'écrivain laisse s'élever les voix de ces hommes et de ces femmes que l'histoire, parfois à leur insu, a traversés et qui, de part et d'autre de la Méditerranée, obstinément et silencieusement ont déroulé leur existence.
En 2009, sur les hauteurs de Bab el-Oued, Marie est subjuguée par la cité construite par l'architecte Fernand Pouillon entre 1954 et 1957. Saisie par la nécessité de comprendre l'émotion qui l'étreint, elle se replonge dans son passé. Une succession de récits qui s'entrelacent comme autant de fragments d'une même histoire dont l'auteure traque le motif entre l'Algérie et la France. Premier roman. ©Electre 2018
Format : Broché
Nb de pages : 265 pages
Poids : 300 g
Dimensions : 14cm X 19cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-84805-227-4
EAN : 9782848052274

Du même auteur : Marie Richeux