Deux siècles de politique pénale : révolution ou rénovation?

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 723 pages
Poids : 900 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-254-21405-1
EAN : 9782254214051

Deux siècles de politique pénale

révolution ou rénovation?

de

chez Cujas

Paru le | Broché 723 pages

Licence

42.00 Indisponible

avant-propos de Francis Casorla


Quatrième de couverture

Le présent ouvrage tente, pour la première fois semble-t-il, de dépeindre la politique pénale de la France depuis l'époque napoléonienne jusqu'à nos jours. À partir de ce que l'on peut appeler les douze piliers de la politique pénale de 1810, l'auteur s'efforce de décrire un mouvement de plus en plus rapide voire déconcertant : sous l'influence notamment des techniques, de l'économie, des moeurs, de l'Europe, le Législateur subit toujours plus la concurrence du juge, les incriminations se multiplient, parfois dans le désordre, la procédure et la peine tâtonnent dans la diversité, la victime s'impose partout. Des ouvertures sur les droits d'ailleurs sont fréquentes. Il reste bien peu de chose des douze piliers de 1810.

Cet essai intéressera les étudiants en droit, mais également tous ceux qui, historiens, théoriciens du droit, philosophes, moralistes, sociologues voire économistes, sont sensibles aux évolutions de la réponse au fait criminel qui est au coeur de notre société.

Biographie

Jean Pradel a commencé sa carrière comme magistrat du parquet, puis juge d'instruction pendant une dizaine d'années avant de devenir professeur agrégé. Il a enseigné le droit criminel à l'Université de Poitiers durant trois décennies. Auteur de plusieurs ouvrages portant sur le droit pénal français, sur le droit pénal comparé et sur le droit pénal européen, il a effectué de nombreuses missions à l'étranger, notamment en participant à des commissions de réformes législatives. Ancien président de l'Association française de droit pénal, il est membre titulaire de l'Académie internationale de droit comparé et docteur honoris causa de diverses universités étrangères.