Histoire populaire du sport

250 ans de politique, de combat et de jeu

de

chez LUX

Collection(s) : Mémoire des Amériques

Paru le | Broché 400 pages

Tout public

22.00 En stock - dans notre réseau
Ajouter au panier

traduction, Arianne Des Rochers, Alex Gauthier


Fin août 2016, le joueur de football américain Colin Kaepernick pose un genou à terre au moment de l'hymne national pour protester contre les violences policières racistes, ce qui lui vaut des éloges pour son courage, mais aussi de violentes critiques, notamment de la part de Donald Trump. On s'est beaucoup étonné qu'un athlète professionnel plonge ainsi le monde du divertissement dans la tourmente politique. Pourtant, l'histoire des États-Unis regorge d'athlètes hors norme qui ont eu le courage d'affronter les injustices et les préjugés de leur époque. C'est la vie et les exploits de ces héros, parfois méconnus, souvent adulés, que raconte Une histoire populaire du sport aux États-Unis. De Moses Fleetwood Walker, baseballeur afro-américain qui, dans les années 1880, a dû affronter supporters et coéquipiers racistes pour pouvoir jouer dans la première ligue, à Alice Coachman, première femme noire à gagner une médaille d'or aux Jeux olympiques en 1948, en passant par Joe Louis, Jesse Owens, Jackie Robinson et Muhammad Ali, Zirin raconte l'histoire de ces athlètes qui ont su à la fois galvaniser les foules et transformer la société en profondeur.
Fin août 2016, le joueur de football américain Colin Kaepernick pose un genou à terre au moment de l'hymne national pour protester contre les violences policières racistes, ce qui lui vaut des éloges pour son courage, mais aussi de violentes critiques, notamment de la part de Donald Trump. On s'est beaucoup étonné qu'un athlète professionnel plonge ainsi le monde du divertissement dans la tourmente politique. Pourtant, l'histoire des États-Unis regorge d'athlètes hors norme qui ont eu le courage d'affronter les injustices et les préjugés de leur époque. C'est la vie et les exploits de ces héros, parfois méconnus, souvent adulés, que raconte Une histoire populaire du sport aux États-Unis. De Moses Fleetwood Walker, baseballeur afro-américain qui, dans les années 1880, a dû affronter supporters et coéquipiers racistes pour pouvoir jouer dans la première ligue, à Alice Coachman, première femme noire à gagner une médaille d'or aux Jeux olympiques en 1948, en passant par Joe Louis, Jesse Owens, Jackie Robinson et Muhammad Ali, Zirin raconte l'histoire de ces athlètes qui ont su à la fois galvaniser les foules et transformer la société en profondeur.
Format : Broché
Nb de pages : 400 pages
Poids : 400 g
Date de parution :
EAN : 9782895962427