Je suis une maudite sauvagesse

de

chez MÉMOIRE D'ENCRIER

Collection(s) : Chronique

Paru le | Broché 216 pages

Tout public

19.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier
Ce livre est également présenté dans notre sélection :

traduction, José Mailhot | préface, Naomi Fontaine


Adrien Tournier (L'Atelier)

"Il n'y a rien pour freiner l'ardeur nationaliste d'un peuple colonisé. Ni les Indiens. Ni leurs droits. Ni la dignité humaine. Ni cette femme qui décide de prendre une arme redoutable pour défendre sa culture et celle de ses enfants, l'écriture. Le refus d'entendre. Voilà l'autre part de cette réponse. Entre elle et nous, il y a des dizaines d'années de silence." (extrait de la préface de Naomi Fontaine)

Nomade jusqu'en 1953, An Antane Kapesh dénonce ici la colonisation et comment la vie des Innus fut rendu impossible. Dans une édition bilingue, les éditions Mémoire d'encrier rendent enfin disponible ce texte qui fut l'un des premiers à dénoncer la violence de la colonisation des Premières Nations et qui doit continuer d'être lu et relu pour comprendre la déculturation forcée, l'accaparement des terres et la tentative coloniale de faire disparaître les peuples Innus.

"De nos jours c'est le blanc qui nous force à vivre sa vie. Pourquoi dit-il à présent "les sauvages ne savent pas vivre"?"

An Antane Kapesh signe un réquisitoire accablant contre les Blancs : « Quand le Blanc a voulu exploiter et détruire notre territoire, il n'a demandé de permission à personne, il n'a pas demandé aux Indiens s'ils étaient d'accord. »
An Antane Kapesh signe un réquisitoire accablant contre les Blancs : « Quand le Blanc a voulu exploiter et détruire notre territoire, il n'a demandé de permission à personne, il n'a pas demandé aux Indiens s'ils étaient d'accord. »
Format : Broché
Nb de pages : 216 pages
Poids : 242 g
Dimensions : 14cm X cm
Date de parution :
EAN : 9782897126421