L'homme politique, moi j'en fais du compost

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 265 pages
Poids : 338 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-234-09378-2
EAN : 9782234093782

L'homme politique, moi j'en fais du compost

de

chez Stock

Collection(s) : Documents

Paru le | Broché 265 pages

Tout public

19.90 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

Les libraires en parlent

Mélanie Cartier (ATOUT LIVRE)

Découvrez de l'intérieur la façon dont fonctionne notre Assemblée Nationale...

Ce témoignage d'une "collab", qui fut attachée parlementaire chez les écolos puis chez la France Insoumise, et qui connaît donc bien les rouages de la fabrication des lois, risque fort de ne pas vous rassurer quant à l'intégrité de nos représentant-es ! Ni sur la capacité des député-es de lutter contre les inégalités, quand celles-ci sont installées à tous les niveaux en toute impunité.


Quatrième de couverture

« Arrivée à l'Assemblée nationale avec des idéaux, j'ai déchanté dès le premier café avalé (3,60 euros en face du Palais Bourbon). Rapports de domination, violence, silence : le Parlement reproduit les hiérarchies qui écrasent les femmes et les minorités. »

Comme collaboratrice d'élu·es, Mathilde Viot était aux premières loges pour voir le pouvoir masculin à l'œuvre et les efforts de l'institution pour dissimuler la violence qu'elle génère. Dans ce récit de l'intérieur, nourri d'anecdotes, de scènes vues et de colère, elle montre que cette masculinité hégémonique est toxique pour notre démocratie.

Alors, autant s'en débarrasser !

Ni résignation, ni recyclage, Mathilde Viot nous invite à une joyeuse transformation. Préparez les bacs à compost ! Car la politique a tout à gagner à une redéfinition antiraciste, féministe et écologiste de ses codes.

Biographie

Née en 1987 dans les Ardennes, Mathilde Viot est juriste en droit public. En 2016, à la suite de l'affaire Baupin, elle fonde, avec d'autres, le collectif « Chair collaboratrice », pour mettre en lumière le sexisme dont sont victimes les femmes en politique. En 2017, elle rejoint le groupe de la France insoumise. D'abord en tant que collaboratrice, puis comme conseillère aux Affaires sociales pour l'ensemble des députées du groupe. En 2021, elle a cofondé le mouvement #MeTooPolitique.