L'Immaculée Conception

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 94 pages
Poids : 100 g
Dimensions : 14cm X 16cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-232-14525-4
EAN : 9782232145254

L'Immaculée Conception

de ,

chez Seghers

Collection(s) : Poésie d'abord

Paru le | Broché 94 pages

Poche
13.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

préface de Philippe Forest


Quatrième de couverture

Ce livre est né en quinze jours au prix d'une écriture fiévreuse que facilitait « la connaissance parfaite que nous avions l'un de l'autre ». Ainsi Eluard décrit-il la collaboration fraternelle qui a donné naissance à une oeuvre sans équivalent, l'une des expressions majeures de la démarche surréaliste.

L'ordonnancement de cette véritable anthropologie poétique s'inspire de la Phénoménologie de l'esprit de Hegel, à qui est empruntée notamment la notion capitale de médiation. L'Immaculée Conception parcourt des zones dangereuses de l'être, dont Freud s'était fait le découvreur. S'inscrivant dans la pratique inaugurée par les Poésies de Ducasse, les auteurs recourent à des jeux de réécriture complexes qui relancent les surgissements de l'automatisme.

Loin de toute gratuité, ces procédures débouchent sur les questionnements graves qui habitent les deux auteurs. L'émerveillement coexiste alors avec le cheminement désespéré vers la mort qui emporte tout le livre.

Ce livre, publié à la fin de 1930, est le témoignage de l'amitié exceptionnelle et féconde qui s'est nouée dix ans plus tôt entre Breton et Eluard.

Biographie

André Breton (1896-1966) a ébranlé l'époque en 1924 avec son Manifeste du surréalisme. Incitant la poésie à puiser à de nouvelles sources et élaborant une redéfinition de l'Homme, le surréalisme est pour lui un point de départ pour des explorations dans l'imaginaire, le rêve, l'art.
Bientôt, Breton élargira cet élan théoricien au domaine social et politique.

Paul Eluard (1895-1952), dont le recueil Capitale de la douleur (1926) représente la plus pure et éclatante expression de la poésie surréaliste, l'aura pendant ces années accompagné d'une amitié sans réserve, partageant avec lui enthousiasmes, découvertes, activités éditoriales, passion pour les oeuvres d'art.
L'entente se fracture au début de 1936, Eluard continuant de trouver dans le Parti communiste l'incarnation de son aspiration révolutionnaire, alors que Breton s'en éloigne, révolté par les procès de Moscou.
Les Éditions Seghers rassemblent quelques-uns des plus beaux textes de Paul Eluard.

Du même auteur : André Breton


Du même auteur : Paul Eluard