La catastrophe invisible : histoire sociale de l'héroïne (France, années 1950-2000)

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 653 pages
Poids : 635 g
Dimensions : 14cm X 20cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-35480-168-7
EAN : 9782354801687

La catastrophe invisible

histoire sociale de l'héroïne (France, années 1950-2000)

chez Amsterdam

Paru le | Broché 653 pages

Public motivé

24.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

Les libraires en parlent

Xavier Capodano (Le Genre urbain)

Une recherche passionnante et stimulante dans sa lecture. A travers cette drogue, l'héroïne, qui a fait des ravages pendant près de quarante ans, les auteurs nous racontent une grande partie de la face cachée de la société française en balayant les champs tels que la santé, les choix politiques, l'économie ainsi que les transformations urbaines de certaines parties du territoire. Un livre remarquable qui donne un véritable coup de fouet aux Sciences Sociales.


Quatrième de couverture

L'héroïne : sans doute la drogue la plus emblématique, la plus énigmatique aussi. Comment s'est-elle diffusée en France, dans quels mondes sociaux et urbains, selon quels cycles ? Mais aussi, pourquoi cette drogue plutôt qu'une autre ? Que nous dit-elle d'une société en proie à bien des bouleversements culturels et des crispations identitaires depuis les années 1960 ?

Restituer, au présent, l'histoire de cette diffusion longtemps invisible en dehors des initiés, c'est dessiner les logiques de ce qui fut une aventure collective, un trip, avant la désillusion profonde qu'incarna le punk et la « catastrophe sociale et sanitaire » des années 1980 : overdoses en masse, épidémie de sida, hépatites. La diffusion de l'héroïne entraîna une véritable hécatombe collective, en particulier dans les quartiers populaires, chez les enfants d'immigrés et d'ex-colonisés. Le régime de guerre à la drogue et de panique morale, l'absence de culture de la santé publique, le déni de réalité y furent pour beaucoup. Or, l'expérience d'autres pays et la réduction des risques le démontrent, la catastrophe n'était pas fatale. Tel est l'objet de ce livre fondé sur une recherche collective.