La fin des choses : bouleversements du monde de la vie

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 138 pages
Poids : 160 g
Dimensions : 13cm X 19cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-330-16190-3
EAN : 9782330161903

La fin des choses

bouleversements du monde de la vie

de

chez Actes Sud

Collection(s) : Questions de société

Paru le | Broché 138 pages

Tout public

16.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

essai traduit de l'allemand par Olivier Mannoni


Quatrième de couverture

La fin des choses

« Nous n'habitons plus la terre et le ciel, nous habitons Google Earth et le Cloud. Le monde devient de plus en plus insaisissable, nuageux et spectral. » Tel est le constat de Byung-Chul Han : le monde des choses est en voie de disparition ; le monde concret et durable est érodé au profit d'un univers éphémère où le travail accompli par la main a laissé place au glissement des doigts sur l'écran du smartphone et à une « intelligence » artificielle, qui « pense à partir du passé », est « aveugle à l'événement ». « Seule la main reçoit le don de la pensée », souligne Han.

L'ère de la numérisation transforme les choses en simples acteurs traitant de l'information. Mais que deviennent les choses lorsque, pénétrées par les informations, elles s'immatérialisent ?

Le smartphone, la photographie numérique et l'intelligence artificielle sont les principales cibles de cette étude sur l'inhumanité en marche, dont le point d'orgue, a contrario, est un hymne émouvant au juke-box - la chose par excellence. « Son vrombissement lui vient des profondeurs du ventre, comme s'il était l'expression de sa volupté. Le son numérique est dénué de tout bruit de chose. Il est incorporel et lisse. Le son que le juke-box produit relève à la fois de la chose et du corps. »

Sans doute l'essai de Byung-Chul Han le plus nostalgique, le plus touchant et le plus polémique.

Biographie

Né en Corée du Sud (1959), Byung-Chul Han a étudié la philosophie, la littérature allemande et la théologie catholique en Allemagne. Depuis 2012, il est professeur à l'université des arts de Berlin où il enseigne la philosophie. Parmi ses ouvrages traduits en français : Dans la nuée. Réflexions sur le numérique (2015) ; Sauvons le beau. L'esthétique à l'ère numérique (2016) ; L'Expulsion de l'autre (2020) ; Thanatocapitalisme (2021).

Du même auteur : Byung-Chul Han