La peau du dos

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 138 pages
Poids : 190 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-36468-660-1
EAN : 9782364686601

La peau du dos

de

chez Ed. du sous-sol

Collection(s) : Feuilleton fiction

Paru le | Broché 138 pages

17.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier
Ce livre est également présenté dans notre événement :

Les libraires en parlent

Laura Legros (ATOUT LIVRE)

Le récit singulier d'une amitié circonstancielle : Bernard Chambaz évoque tout autant les divergences des trajectoires, des visions et des postures d'Auguste Renoir et de Raoul Rigault, l'incompréhension fondamentale qui les sépare, que le plaisir des moments qu'ils partagent et l'évidence de leurs présences qui s'accordent. Entre l'atemporalité de la peinture et l'actualité de la Commune, le geste artistique et l'action politique, l'écrivain sonde également les voies que se fraie l'Histoire dans la vie des individus. Mais c'est d'abord l'engagement de ses personnages dans le réel qu'il met en lumière, admirablement. Un très beau roman, vif et pénétrant.

Quatrième de couverture

C'est l'histoire de deux jeunes hommes qui n'ont pas trente ans, deux exaltés. L'un a une passion pour la peinture. On le connaît. C'est Auguste Renoir. L'autre a une passion pour l'égalité et il sera le délégué à la police puis le procureur de la Commune de Paris. On le connait à peine. C'est Raoul Rigault.

Leur rencontre doit tout au hasard. La première a lieu dans la forêt de Fontainebleau alors que l'un peint sur le motif et l'autre fuit la police de Napoléon III. Renoir prête une blouse de peintre à Rigault pour lui porter secours et ils passent quelques jours ensemble. Ils marchent sur le chemin des merles, ils partagent des oeufs durs et une fiasque de vin, ils roulent des cigarettes, ils conversent, de tout et rien, des nuages dans le ciel, du régime impérial. Et puis ils rentrent à Paris.

La deuxième rencontre a lieu à la préfecture. Renoir a été arrêté comme espion à la solde des Versaillais, parce qu'il peignait les bords de la Seine. Et, cette fois-ci, c'est Rigault qui lui sauve la mise. Entre deux toiles et deux décrets, ils se revoient de temps à autre, déjeunent, parlent, se baladent dans un Paris chamboulé. Ce sont deux compagnons. L'un peint le monde, l'autre le renverse, chacun aux prises avec sa révolution.

La Peau du dos est un enchantement d'écriture, alerte et joyeux, plein de lumière et de vie. Bernard Chambaz offre un roman splendide, attentif aux aurores et à la splendeur des crépuscules.

Du même auteur : Bernard Chambaz