La société malade de la gestion

idéologie gestionnaire, pouvoir managérial et harcèlement social

de

chez Points

Collection(s) : Points, n° 61. Economie

Paru le | Broché 353 pages

Public motivé

9.50 En stock - dans notre réseau
Ajouter au panier

Sous une apparence pragmatique, la gestion
constitue une idéologie qui légitime la guerre
économique et qui est largement responsable
de la crise actuelle. La culture de la performance
met tout le monde sous haute pression : stress,
épuisement professionnel, burn out, suicides au
travail. La société devient un marché, un champ
de bataille où le remède proposé aux méfaits de la
guerre économique consiste toujours à durcir la
lutte. Face à cette mutation, la politique, également
contaminée par le «réalisme gestionnaire»,
semble impuissante à dessiner une autre voie.
Peut-on repenser la gestion comme l'instrument
d'organisation d'un monde commun ? Une gestion
humaine des ressources plutôt qu'une «gestion
des ressources humaines». C'est justement la piste
qu'ouvre ici le diagnostic du sociologue clinicien.
Selon l'auteur, la gestion a quitté la sphère de l'entreprise pour coloniser la vie individuelle, la société et la politique, contaminée à son tour par le réalisme gestionnaire. Il recense les méfaits d'une mutation qui a transformé une technique en idéologie de la compétition généralisée au service du pouvoir managérial et ouvre des pistes pour repenser la gestion comme simple instrument. ©Electre 2019
Format : Broché
Nb de pages : 353 pages
Poids : 218 g
Dimensions : 11cm X 18cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7578-4445-8
EAN : 9782757844458

Du même auteur : Vincent de Gauléjac