Le corps, d'abord

corps biologique, corps érotique et sens moral

de

chez Payot

Collection(s) : Petite bibliothèque Payot, n° 476 , Essais

Paru le | Broché 212 pages

Public motivé

8.20 En stock - dans notre réseau
Ajouter au panier

« De l'amour de soi, à commencer par l'amour de son propre corps, dépend la sensibilité à l'égard de la subjectivité de l'autre. »

Cela surprendra, mais nous avons deux corps ! Le corps biologique, qui est celui qu'on examine au microscope ou qu'on soigne avec des antibiotiques ; et le corps érotique, au travers duquel nous éprouvons la vie, la souffrance, le plaisir, l'excitation sexuelle, le désir. À partir du corps biologique, qui relève de l'inné, se construit progressivement l'autre corps, le corps érotique, qui relève donc de l'acquis. Mais que se passe-t-il quand cette construction rencontre des obstacles qui la mettent en échec ? Une vulnérabilité du corps s'installe, qui peut se manifester par la formation de symptômes psychopathologiques, mais aussi par une réduction de la sensibilité à la souffrance (la sienne comme celle d'autrui), par exemple dans le cas des psychopathes. Peut-on alors, sur cette base, former une conception psychanalytique du sens moral ?
Pour l'auteur, l'homme vit simultanément dans deux corps, celui biologique et celui érotique, qui, loin d'être des concepts, correspondent à deux réalités distinctes. Il explique le processus, appelé subversion libidinale, grâce auquel le corps érotique se décolle peu à peu du corps biologique et se construit, rencontrant parfois des obstacles, sources de symptômes ou de diminution du sens moral. ©Electre 2019
Format : Broché
Nb de pages : 212 pages
Poids : 136 g
Dimensions : 11cm X 17cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-228-92211-1
EAN : 9782228922111

Du même auteur : Christophe Dejours