Le dernier gardien d'Ellis Island

de

chez Noir sur blanc

Collection(s) : Notabilia

Paru le | Broché 166 pages

14.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

Le dernier gardien d'Ellis Island

New York, 3 novembre 1954. Dans quelques jours, le centre d'immigration d'Ellis Island va fermer. John Mitchell, son directeur, resté seul dans ce lieu déserté, remonte le cours de sa vie en écrivant dans un journal les souvenirs qui le hantent : Liz, l'épouse aimée, et Nella, l'immigrante sarde porteuse d'un très étrange passé. Un moment de vérité où il fait l'expérience de ses défaillances et se sent coupable à la suite d'événements tragiques. Même s'il sait que l'homme n'est pas maître de son destin, il tente d'en saisir le sens jusqu'au vertige.

À travers ce récit résonne une histoire d'exil, de transgression, de passion amoureuse, et de complexité d'un homme face à ses choix les plus terribles.

Après Les heures silencieuses, Nos vies désaccordées et Noces de neige, Gaëlle Josse poursuit, dans ce quatrième roman, une narration tendue servie par une écriture exigeante, son inlassable exploration du labyrinthe des passions humaines, au plus près de l'éternité des mouvements du coeur.

« Il y a des plumes qui trompettent la passion, qui jouent les sentiments à la grosse caisse, pour bien faire entendre leurs sérénades. Et d'autres, plus rares, qui laissent venir la poésie dans leurs textes et déclament leurs mots en adagio. Gaëlle Josse est de celles-là. » Lire
New York, novembre, 1954. Alors que le centre d'Ellis Island, passage obligé pour les immigrants européens arrivant à New York depuis 1892, s'apprête à fermer, John Mitchell, son directeur, resté seul dans ce lieu désert, commence la rédaction de son journal. Les souvenirs de sa vie sont marqués par deux femmes, Liz, son épouse, et Nella, une immigrante sarde au passé étrange. ©Electre 2021
Format : Broché
Nb de pages : 166 pages
Poids : 208 g
Dimensions : 13cm X 20cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-88250-349-7
EAN : 9782882503497

Du même auteur : Gaëlle Josse