Le duc du Maine : le fils préféré de Louis XIV

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 490 pages
Poids : 684 g
Dimensions : 17cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-262-07518-7
EAN : 9782262075187

Le duc du Maine

le fils préféré de Louis XIV

de

chez Perrin

Collection(s) : Biographies

Paru le | Broché 490 pages

Tout public

25.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

Quatrième de couverture

Louis-Auguste de Bourbon, duc du Maine (1670-1736), fruit des amours de Louis XIV et de Mme de Montespan, élevé avec soin par Mme de Maintenon, porte dès sa naissance la marque infamante de la bâtardise dans une société de Cour fondée sur le rang et le sang, À l'illégitimité s'ajoute une claudication, autre handicap et source de sarcasmes incessants. Intelligent, cultivé, séduisant, fidèle, chéri par son père, ce prince de la main gauche est aussi un jeune homme peu sûr de lui et en quête de reconnaissance. Louis XIV, quitte à susciter murmures, indignations et jalousies, bouscule pour lui les règles les plus établies : il lui fait épouser Louise-Bénédicte de Bourbon, petite-fille du Grand Condé, pleine de caractère, et va jusqu'à le déclarer héritier potentiel de la Couronne. C'est à la fois lui offrir une position formidable et l'exposer dans les luttes pour le pouvoir qui couveront au couchant du long règne du Roi-Soleil, avant de se déchaîner sous la Régence.

En racontant ce parcours mouvementé, marqué par des retournements spectaculaires, Pierre-Louis Lensel met en lumière une figure cardinale de l'époque, dévoilant un personnage romanesque trop longtemps enseveli sous sa caricature. Il délivre un authentique grand récit, nourri de nombreux inédits, servi par une plume rare, offrant par ricochet une histoire palpitante du premier XVIIIe siècle.

Biographie

Historien de formation, Pierre-Louis Lensel est devenu auteur pour les émissions quotidiennes « Au coeur de l'histoire » sur Europe 1, puis « Franck Ferrand raconte » sur Radio Classique. Il est aussi le coauteur de la série podcast « Varennes ».