Le Louxor, palais du cinéma

Fiche technique

Format : Cartonné
Nb de pages : 202 pages
Poids : 1030 g
Dimensions : 24cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-87143-274-6
EAN : 9782871432746

Le Louxor, palais du cinéma

chez Archives d'architecture moderne

Collection(s) : Grand Paris

Paru le | Cartonné 202 pages

Tout public

35.00 Disponible - Expédié sous 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

sous la direction de Jean-Marcel Humbert et Philippe Pumain | préface Costa-Gavras, Bertrand Delanoë | photographies du Louxor rénové Luc Boegly


Quatrième de couverture

Louxor ! Magie d'un mot qui évoque l'Égypte, l'ancienne Thèbes, là vallée des rois. Nom d'un rare cinéma de style égyptisant. Édifié en 1920 à Paris, au coeur de Barbès à côté d'un autre monument, le métro aérien. Orientalisme et machinisme. Après la Grande guerre, les films muets d'aventures, d'amour et surtout burlesques attirent les foules. Âge d'or pour le septième art - il désigne depuis 1911 le cinéma - qui se construit des temples et revisite librement ceux de l'Égypte, y ajoutant des accents Art déco, le style à la mode. Les années passent, le parlant, la guerre, les Trente Glorieuses, la fréquentation des salles faiblit, le Louxor survit en accueillant les noctambules, frôle la destruction et... ressuscite en 2013, paré de la beauté et des attributs de sa jeunesse tout en se dotant de nouvelles salles, d'un bar panoramique. Voici l'histoire d'un lieu parisien mythique dont les péripéties sont retracées par les acteurs mêmes de sa renaissance, l'association Les Amis du Louxor et l'architecte Philippe Pumain, mandataire de l'équipe chargée de la rénovation.

Biographie

Luc Boegly entreprend, après des études à l'école nationale Louis Lumière, un voyage de plusieurs mois au Japon, qui lui permet de s'initier à l'architecture traditionnelle et contemporaine de ce pays. À son retour, il décide de se consacrer entièrement à la photographie d'architecture. Il collabore avec les architectes français, mais aussi étrangers (I. M. Pei, R. Meier) et publie dans la plupart des revues d'architecture et de design, en France et à l'étranger. Il aime comparer son travail à celui d'un traducteur pour un écrivain étranger, en tentant d'exprimer au plus juste, à travers la photographie, l'oeuvre de l'architecte. Depuis de nombreuses années, il poursuit un travail personnel consacré à l'espace urbain, la nuit, appréhendé comme la scène d'une fiction possible. Il est diffusé par Artedia.com et Leemage et est représenté par les Douches-La Galerie à Paris.

Michèle Alfonsi, architecte de formation, travaille aujourd'hui dans la presse hebdomadaire. Membre de l'association Action Barbès de 2001 à 2008, puis de l'association Les Amis du Louxor depuis 2009, dont elle est secrétaire adjointe.

Marie-France Auzépy, professeur émérite de l'Université Paris VIII (Vincennes à Saint-Denis), est spécialiste d'histoire byzantine et plus spécialement de la période de l'iconoclasme sur laquelle elle a fait paraître un Que sais-je ? (L'iconoclasme, Paris, PUF, 2006). Elle s'est intéressée aussi à Byzance après Byzance (Byzance en Europe, Paris, PUV, 2003). Plus récemment, elle a publié l'Histoire du poil (Paris, Belin, 2011). Elle a été secrétaire, et est l'actuelle trésorière de l'association Les Amis du Louxor.

Jean-Marcel Humbert, conservateur général honoraire du patrimoine, est docteur d'État ès lettres et sciences humaines et docteur en égyptologie de Paris IV-Sorbonne. Commissaire d'expositions (dont Le Louxor-Palais du cinéma 2013, Péplum 2012-2013, Bonaparte et l'Égypte 2008-2009, Rêve d'Égypte 1998, L'Égypte à Paris 1998 et Egyptomania 1994-1995), il a publié, outre leurs catalogues, les ouvrages : L'égyptomanie dans l'art occidental (Paris, 1989), L'égyptomanie à l'épreuve de l'archéologie (Paris, 1996), Égypte-France (Paris, 1998) et Imhotep Today : Egyptianizing architecture (Londres, 2003). Il est président de l'association Les Amis du Louxor.

Nicole Jacques-Lefèvre, professeur des Universités émérite. Spécialiste de la littérature du XVIIIe siècle et des rapports entre la littérature et les discours du savoir et de la croyance, de l'Illuminisme au XVIIIe siècle et de l'histoire de la sorcellerie et des textes de démonologie de la fin du Moyen-Âge au XIXe siècle. Elle a publié Louis-Claude de Saint-Martin le Philosophe Inconnu (1743-1803) : un illuministe au Siècle des Lumières, Paris, 2003. Elle est l'auteur de nombreuses éditions critiques et de publications de colloques. A été présidente de l'association Action Barbès 10e, et est depuis 2012 secrétaire de l'association Les Amis du Louxor.

Jean-Jacques Meusy, ancien directeur de recherche au CNRS, est historien du cinéma, spécialisé dans l'exploitation et les techniques qui lui sont liées. Il est l'auteur notamment de Paris-Palaces ou le temps des cinémas (1894-1918), Paris, CNRS Éditions, 2002, et de Cinémas de France, 1894-1918. Une histoire en images, Paris, Arcadia, 2009.

Annie Musitelli, agrégée d'anglais, a été présidente de l'association Action Barbès 9e de 2001 à 2005, puis secrétaire de l'association Les Amis du Louxor de 2009 à 2012. Elle est responsable du site Internet de cette association.

Philippe Pumain, architecte et scénographe, est le mandataire de l'équipe de Maîtrise d'oeuvre chargée de la rénovation du Louxor. Il enseigne dans les écoles d'architecture de Paris-la-Villette et Paris-Malaquais ainsi qu'à Sciences Po. Seul ou en association avec Fabre/Speller architectes, il a réalisé entre autres la rénovation du collège Colette-Basson et du théâtre de la Cité Universitaire à Paris, la nouvelle salle de spectacle et le conservatoire de Villeneuve-le-Roi.