Le Plessis-Robinson : Art nouveau, Art déco, renaissance urbaine

Fiche technique

Format : Relié sous jaquette
Nb de pages : 271 pages
Poids : 1240 g
Dimensions : 25cm X 23cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-87143-376-7
EAN : 9782871433767

Le Plessis-Robinson

Art nouveau, Art déco, renaissance urbaine

de

chez Archives d'architecture moderne

Collection(s) : Grand Paris

Paru le | Relié sous jaquette 271 pages

Tout public

35.00 Disponible - Expédié sous 4 jours ouvrés
Ajouter au panier

avec la collaboration de Pierre Prévôt-Leygonie et Vincent Le Gall | sous la direction de Maurice Culot et William Pesson | photographies contemporaines France de Griessen, Julien Fontaine et Charlotte Mus


Quatrième de couverture

Art Nouveau - Art Déco - Renaissance Urbaine

Situé à quelques kilomètres au sud-ouest de Paris, Le Plessis-Robinson connaît un essor inattendu dès 1848, lorsqu'un directeur de guinguette invite ses hôtes à jouer les Robinson Crusoé dans des cabanes perchées entre les branches de grands châtaigniers. L'arrivée du chemin de fer aidant, les guinguettes dans les arbres se développent tant et si bien que le village qui s'appelait jusqu'alors le Plessis-Piquet prend le nom du Plessis-Robinson. L'éditeur parisien Louis Hachette s'y installe et des artistes, écrivains, peintres et photographes tels que Emile Zola, Eugène Atget et Maurice Utrillo immortalisent les lieux.

Le Plessis-Robinson est aussi un lieu d'expérimentation pour le logement social accueillant l'une des premières cités-jardins de l'Office public d'Habitation à bon marché de la Seine.

Dans les années 1910-1920, Jacques Henri Lartigue et Tamara de Lempicka sont des habitués du Moulin Fidel, aménagé par l'architecte Albert Laprade pour le docteur Boucard, inventeur du Lactéol.

Biographie

Après la deuxième guerre, la ville se densifie, puis à partir de 1989, sous l'impulsion de son maire Philippe Pemezec, elle entame une profonde mutation urbaine qui illustre une nouvelle manière de penser la ville basée sur la mixité et la création de rues et de places dans la tradition européenne. Fondateur de cités lacustres dont Port-Grimaud et promoteur de l'architecture douce, François Spoerry donne l'esprit de cette entreprise de reconquête urbaine unique en France et qui se poursuit aujourd'hui dans une ville qui a toujours su se réinventer.

Du même auteur : Charlotte Mus