Le visage de pierre

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 273 pages
Poids : 236 g
Dimensions : 12cm X 20cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-267-04476-8
EAN : 9782267044768

Le visage de pierre

de

chez Bourgois

Collection(s) : Littérature étrangère

Paru le | Broché 273 pages

21.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Brice Matthieussent


Les libraires en parlent

Géraldine Dauget (LA MANOEUVRE)

Simeon, un jeune noir américain, fuit l'Amérique raciste des années 60 et arrive à Paris dans l'espoir de changer de vie. Mais la France est alors plongée en pleine guerre d'Algérie...Roman social et politique, "Le Visage de Pierre" met en miroir deux formes de souffrance et d'humiliation pour mieux chanter la force de la solidarité et de la résistance.

Quatrième de couverture

Fuyant les États-Unis et le racisme qui y règne, Simeon, un noir américain, arrive au début des années 1960 à Paris. Ici, les noirs se promènent sans craindre pour leur vie, et la diaspora américaine a pignon sur rue : dans les cafés, on refait le monde entre deux morceaux de jazz, on discute de politique en séduisant des femmes... Tout semble idyllique dans la plus belle ville du monde. Mais Simeon s'aperçoit bien vite que la France n'est pas le paradis qu'il cherchait. La guerre d'Algérie fait rage, et un peu partout, les Algériens sont arrêtés, battus, assassinés. En rencontrant Hossein, un militant algérien, Simeon comprend qu'on ne peut être heureux dans un monde cerné par le malheur : il ne peut pas rester passif face à l'injustice.

Écrit en 1963, Le Visage de pierre fut le seul livre de William Gardner Smith à n'avoir jamais été traduit en français, et l'on comprend pourquoi : pour la première fois, un roman décrivait un des événements les plus indignes de la guerre d'Algérie, le massacre du 17 octobre 1961. Dans cet ouvrage où l'honneur se trouve dans la lutte et dans la solidarité, William Gardner Smith explore les zones d'ombre de notre récit national.

Biographie

William Gardner Smith est né en 1927 à Philadelphie. Après ses études, il devient journaliste au Pittsburgh Courier, et écrit deux romans. En 1951, il quitte les États-Unis pour Paris, où il fréquente notamment James Baldwin et Richard Wright. En 1954, il est embauché par l'AFP où il connaît une carrière remarquable en tant que correspondant spécial dans plusieurs pays africains. Il meurt en 1974 à Thiais, dans le Val-de-Marne.