Les aventures d'un sous-locataire

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 449 pages
Poids : 458 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-07-288016-2
EAN : 9782072880162

Les aventures d'un sous-locataire

de

chez Gallimard

Collection(s) : Du monde entier

Paru le | Broché 449 pages

24.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

traduit du russe par Véronique Patte


Les libraires en parlent

Quentin Schoëvaërt (ATOUT LIVRE)

Les aventures passionnantes et visionnaires d'un aspirant écrivain dans l'Union Soviétique finissante.

Iouri Bouïda, un des écrivains les plus doués de sa génération, y développe à loisir le concept de sous-locataire( de sa vie, de son art, de ses amours...).

Un pur roman russe !

Quatrième de couverture

Les aventures d'un sous-locataire

Quand Stalen Igrouïev arrive à Moscou dans les années quatre-vingt-dix, il rêve comme tant d'autres de devenir écrivain. Mais il est plus enclin à passer du temps auprès des femmes et à s'adonner à la boisson qu'à se mettre véritablement à écrire.

Puis il rencontre celle qui l'inspirera : Phryné. Femme-monde, initiatrice de trente ans son aînée et miracle de la nature, elle devient une compagne idéale et sa muse, et va bouleverser le cours de son existence.

Rythmé par mille rebondissements et mené par une voix irrésistible pleine d'humour, ce roman picaresque se lit tout à la fois comme la déclaration d'un amour éternel et une réflexion sur ce qu'est la vie d'un écrivain. Mais il brosse également un formidable tableau de la Russie de la seconde moitié du XXe siècle, dans sa violence et ses excès, qui résonne particulièrement aujourd'hui.

Biographie

Iouri Bouïda est né en Russie, dans la région de Kaliningrad, en 1954. Il est l'auteur de plusieurs romans, tous parus aux Éditions Gallimard, dont Le train zéro (1998), très remarqué en France, et tout dernièrement Voleur, espion et assassin (2018).

Véronique Patte est traductrice littéraire du russe et du polonais. Elle a notamment traduit Igor Sakhnovski, Alissa Ganieva et Vsevolod Petrov.

Du même auteur : Iouri Bouïda