Les origines du populisme

enquête sur un schisme politique et social

chez Seuil

Collection(s) : La République des idées

Paru le | Broché 190 pages

Public motivé

14.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

Le populisme est le produit de deux secousses telluriques. Premier séisme : la montée d'un immense ressentiment contre les partis et institutions politiques. Face à l'échec de la droite et de la gauche à contenir les excès du capitalisme, la radicalité « anti-système » a brisé les compromis que l'un et l'autre camps étaient parvenus à édifier. Deuxième séisme : la fin de la société de classes, au profit d'une société d'individus pensant leur position sociale en termes subjectifs. Une nouvelle polarité en résulte, qui sépare les « confiants » des « méfiants » envers autrui. La droite populiste surgit au croisement d'une double méfiance - à l'égard des institutions et à l'égard de la société. Elle prospère sur le désenchantement démocratique, tout en renouvelant le clivage gauche-droite. Fondé sur des données inédites, cet ouvrage se révèle essentiel pour comprendre le présent et l'avenir des sociétés démocratiques.
Une analyse du populisme et de sa montée au début du XXIe siècle, mise en relation avec l'effritement du clivage entre la gauche et la droite. Les auteurs évoquent le ressentiment contre les partis et les institutions, l'échec des politiques traditionnelles à contenir les excès du capitalisme contemporain ainsi que la fin d'une société de classes au profit de l'individu et de sa subjectivité. ©Electre 2021
Format : Broché
Nb de pages : 190 pages
Poids : 260 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-02-142858-2
EAN : 9782021428582