Les vilaines

de

chez Métailié

Collection(s) : Bibliothèque hispano-américaine

Paru le | Broché 203 pages

18.60 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier
Ce livre est également présenté dans notre sélection :

traduit de l'espagnol (Argentine) par Laura Alcoba


Christophe Gilquin (L'Atelier)

Les Vilaines, ce sont les trans de Cordoba, une communauté de prostituées qui officie dans le parc Sarmiento. Camila Sosa Villada raconte, sans fard, leur quotidien, l'entraide et la débrouille face à la violence de la rue, et témoigne de leur force, leur besoin d'amour.   

Les Vilaines

La Tante Encarna porte tout son poids sur ses talons aiguilles au cours des nuits de la zone rouge du parc Sarmiento, à Córdoba, en Argentine. La Tante - gourou, mère protectrice avec des seins gonflés d'huile de moteur d'avion - partage sa vie avec d'autres membres de la communauté trans, sa sororité d'orphelines, résistant aux bottes des flics et des clients, entre échanges sur les derniers feuilletons télé brésiliens, les rêves inavouables, amour, humour et aussi des souvenirs qui rentrent tous dans un petit sac à main en plastique bon marché. Une nuit, entre branches sèches et roseaux épineux, elles trouvent un bébé abandonné qu'elles adoptent clandestinement. Elles l'appelleront Éclat des Yeux.

Premier roman fulgurant, sans misérabilisme, sans auto-compassion, Les Vilaines raconte la fureur et la fête d'être trans. Avec un langage qui est mémoire, invention, tendresse et sang, ce livre est un conte de fées et de terreur, un portrait de groupe, une relecture de la littérature fantastique, un manifeste explosif qui nous fait ressentir la douleur et la force de survie d'un groupe de femmes qui auraient voulu devenir reines mais ont souvent fini dans un fossé. Un texte qu'on souhaite faire lire au monde entier qui nous rappelle que « ce que la nature ne te donne pas, l'enfer te le prête ».
Une communauté trans, réunie autour de la figure de Tante Encarna, vit dans la zone rouge de Cordoba en Argentine. Elles partagent une vie faite d'échanges sur les télénovelas et de résistance face à la police et aux clients. Un jour, elles trouvent un bébé qu'elles adoptent clandestinement, le nommant Eclat des yeux. Prix Sor Juana Inés de la Cruz 2020. Premier roman. ©Electre 2021
Format : Broché
Nb de pages : 203 pages
Poids : 268 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
EAN : 9791022610797