Mademoiselle Baudelaire

de

chez Dupuis

Collection(s) : Aire libre

Paru le | Cartonné 151 pages

Adultes

26.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

Madame Aupick,

À vous, je peux le dire qui me demandez qui je suis.

Mais, au risque de paraître orgueilleuse,

aucun lecteur des Fleurs du mal n'oubliera

la Vénus noire de Charles Baudelaire,

la muse immorale, damnée du plus grand des poètes maudits.

Oui, c'est moi, la belle ténébreuse, cette chère

indolente, qui marche en cadence, belle d'abandon,

comme un serpent qui danse...

Deux cents ans après sa naissance, Baudelaire continue de marquer les générations et l'ombre portée de son (oeuvre plane sur celle d'Yslaire depuis ses origines.

C'est Jeanne Duval, la femme que le poète a le plus aimée et le plus maudite, que le dessinateur a choisie comme narratrice pour revisiter la matière sulfureuse et autobiographique des Fleurs du mal. De Jeanne, pourtant, on ne sait presque rien : il reste une photo de Nadar non authentifiée, des portraits dessinés par Baudelaire lui-même, et surtout les poèmes qu'elle lui a inspirés. Jeanne, « c'est l'invisible de toute une époque » qui réapparaît dans la résonance féministe de la nôtre. Stigmatisée comme mulâtresse, surnommée « Vénus noire », elle aimante tous les préjugés d'un siècle misogyne et raciste. Mais c'est avant tout une histoire d'amour, âpre et sensuelle, destructrice et illuminée, dont s'empare Bernard Yslaire. Avec pertinence et maestria, son trait aiguisé ravive le parfum de scandale et la sexualité crue d'une poésie en quête d'absolu. Avec cette Mademoiselle Baudelaire, l'artiste signe ici son chef-d'oeuvre de la maturité.
L'histoire d'amour contrariée entre le poète Charles Baudelaire et sa maîtresse métisse, Jeanne Duval dite la Vénus noire. ©Electre 2021
Format : Cartonné
Nb de pages : 151 pages
Poids : 1192 g
Dimensions : 24cm X 31cm
Date de parution :
EAN : 9791034749171

Du même auteur : Bernar Yslaire