Memento Mori. Vol. 1. Le sceptre ou l'épée

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 510 pages
Poids : 401 g
Dimensions : 14.8cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-925258-01-8
EAN : 9782925258018

Le sceptre ou l'épée

de

chez Néo Classiques

Serie : Memento Mori. Vol 1

Paru le | Broché 510 pages

Tout public

16.90 Indisponible

Quatrième de couverture

Alors que la plus grande armée viking jamais vue remonte la Seine, Meven, un jeune Breton rejeté par les siens, se met au service du comte Eudes de Paris afin de trouver un protecteur, de se faire un nom et de retrouver son rang. Alors que l’empereur ne réagit pas, Eudes s’oppose héroïquement aux Normands avec les faibles forces qui sont sous ses ordres. Pour obtenir le pouvoir lui permettant de repousser cette invasion, le comte de Paris doit renverser l’empereur et coiffer la couronne de Francie. Meven doit choisir qui soutenir : l’empereur légitime ou son suzerain. Aidé de son écuyer, il devra braver bien des dangers : guerre, famine, peste et complots pour survivre dans ce siècle marqué par les invasions, les luttes dynastiques et un durcissement du pouvoir religieux.

Avis des lecteurs Voir les 2 avis

Annick H. le 19/06/2022

Une pépite !

Je me suis plongée avec délice dans cette période de l'histoire que je ne connais pas très bien. Je me suis de suite attachée à Meven, jeune noble breton banni par les siens, son écuyer Tudal et à leurs aventures pour récupérer un rang, défendre Paris contre les Vikings, survivre à la peste, participer plus ou moins malgré eux à un complot contre l'empereur, trouver qui en veut à mort à Meven au point de le suivre partout pour assouvir son terrible dessein... Le livre est rempli de tant de détails qu'avec un peu d'imagination, on s'y croit et c'est ce qui me plaît dans une lecture, pouvoir me plonger totalement dans l'histoire et la vivre comme si j'y étais. Et surtout apprendre plein de choses sur la vie à cette époque (9e siècle). Après d'innombrables recherches (cela se voit), l'auteur pousse la perfection jusqu'à utiliser des termes, des tournures de phrases bien spécifiques, voire même refuser d'écrire d'une manière inimaginable pour l'époque, ce qui prouve son respect pour son histoire et ses personnages, mais aussi son respect pour l'Histoire avec un grand H.