Nanterre, du bidonville à la cité

de

chez Agone éditeur

Collection(s) : Mémoires sociales

Paru le | Broché 433 pages

Public motivé

22.00 En stock - dans notre réseau
Ajouter au panier

Xavier Capodano (Le Genre urbain)

Voilà un livre important qui revient sur un fait majeur, et parfois oublié, de l'histoire urbaine récente : le bidonville de Nanterre, sa vie, sa destruction et l'apparition des cités de transit. Appuyé par un travail de recherche colossal, Victor Collet va redonner vie à tous ces gens "sans papiers", venus d'Italie, du Portugal, d'Algérie, du Maroc... avec rigueur, finesse, et émotion. C'est l'histoire des oubliés de la ville qui ont pourtant bâtis ce pays, c'est l'histoire d'une transformation urbaine dont on ne maîtrise pas encore tous les effets. Un très grand bouquin, qui fera, j'en suis sur, référence.

Trente années de discours sécuritaires ont consacré un regard dépolitisé, sinon racial, sur les classes populaires. Les supposées « Trente Glorieuses » continuent d'être contées comme une période de progrès social sans équivoque. Trente ans d'habitat provisoire et de gourbis sordides en banlieue, d'asphyxie au charbon et de saturnisme restent largement ignorés. Quant aux années 1968, elles sont ravalées au rang de révolte culturelle et sexuelle. Les années rouges sont souvent méconnues par les militants eux-mêmes, qui préfèrent se souvenir des luttes anticoloniales ou contre la ségrégation outre-Atlantique. Oubliés, les grèves ouvrières et immigrées, l'usine et un parti communiste omniprésents, le christianisme social, l'anti-impérialisme et l'antifascisme, les premiers collectifs de défense contre la surexploitation et le logement indigne des travailleurs et familles immigrés.

De l'époque de la guerre d'Algérie aux années 1980, les bidonvilles de Nanterre symbolisent la condition immigrée en France, de même que le long et difficile chemin qui mène leurs habitants vers les sinistres cités d'urgence et de transit, puis finalement vers la « cité » HLM. De l'entrée des premiers militants chrétiens dans les bidonvilles jusqu'à la naissance des mouvements menés par les immigrés eux-mêmes, en passant par l'engagement des gauchistes de la faculté toute proche, ce livre est une histoire de rencontres et de luttes.
Histoire politique de Nanterre depuis le début des années 1950, lorsque les immenses friches de l'endroit virent naître des bidonvilles où s'installèrent des immigrés venus d'Algérie, du Maroc et du Portugal. Peuplée d'ouvriers très politisés et accueillant l'université d'où part la révolte de mai 1968, la ville est le lieu de nombreux débats politiques et intellectuels. ©Electre 2019
Format : Broché
Nb de pages : 433 pages
Poids : 400 g
Dimensions : 13cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7489-0383-6
EAN : 9782748903836