Nos souvenirs sont des fragments de rêves

de

chez Autrement

Collection(s) : Littératures

Paru le | Broché 591 pages

22.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

traduit du suédois (Finlande) par Jean-Baptiste Coursaud


Anne-Marie Marchand (Atout Livre)

Un écrivain finlandais revient sur sa vie passée et ce qui le lie, depuis l'enfance, à une riche famille suédophone : l'amitié mêlée de fascination pour le fils aîné, malgré les compromissions ; la passion pour la jeune sœur, qui se transforme au rythme des ruptures et des retrouvailles. Mais tous ces souvenirs sont-ils si fiables ? Beaucoup de finesse dans ce roman aux personnages complexes et attachants !

« La première fois où j'ai fait l'amour avec Stella, j'ai su que je ne pourrai jamais plus vivre sans : elle passera toujours avant les convenances, la carrière, avant même la morale. »

Helsinki, années 1970. Stella, Alex et leurs amis sont remplis d'ambitions et de hautes espérances. Dans la fougue de l'adolescence, ils font les quatre cent coups. Mais une passion dévorante vient troubler leur insouciance, et arrive le temps de l'âge adulte et des compromis. Mais oublie-t-on jamais son amour de jeunesse ?

Porté sur cinquante ans par un souffle irrésistible, ce roman est le portrait sensible d'un amour destructeur et de l'éveil au monde de toute une génération. Au sommet de son écriture, Kjell Westö tire avec brio les fils du destin et nous offre l'égal Scandinave de Bienvenue au club de Jonathan Coe et des Intéressants de Meg Wolitzer.

« On ne peut résister à cette splendide saga romanesque. » Aftonbladet
Quels secrets cache la famille Rabell ? Cette puissante dynastie d'Helsinki vit recluse dans son domaine en bord de mer. Seul l'adolescent de la famille fréquente d'autres enfants, Stella et Alex. Mais lorsque la passion amoureuse s'en mêle, le clan semble en péril. ©Electre 2019
Format : Broché
Nb de pages : 591 pages
Poids : 580 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7467-4634-3
EAN : 9782746746343

Du même auteur : Kjell Westö