Peut-on encore aimer le football ?

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 253 pages
Poids : 286 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-268-09998-9
EAN : 9782268099989

Peut-on encore aimer le football ?

de

chez Rocher

Paru le | Broché 253 pages

Tout public

18.90 Disponible - Expédié sous 7 jours ouvrés
Ajouter au panier

Quatrième de couverture

Peut-on encore aimer le football ?

De plus en plus de football. De plus en plus, jusqu'à la nausée. De plus en plus, comme à l'infini : notre temps disponible, notre temps hors travail, hors obligation sociale, saturé, occupé par le spectacle du football. Est-il une évasion, cependant, ce spectacle ? Une escapade, comme l'est le théâtre classique ou l'opéra, hors du monde de la quotidienneté plus ou moins aliénée, plus ou moins inauthentique ? L'invasion permet-elle l'évasion ? Souvenons-nous d'un propos de Paul Valéry : « la vie moderne (...) remplace l'imagination par les images ». Aujourd'hui, le meurtre est accompli. Le monde est rempli d'images de football. Les coeurs et les cerveaux, les espoirs et les passions, les esprits et les âmes, le sont également. Le football a installé sa demeure au centre de la vie moderne. Faites-nous rêver, demande-t-on souvent à une équipe de football ! Dès que nous posons la question du contenu de ce rêve, la consternation nous saisit. À quoi pourriez-vous nous faire rêver, vous les joueurs ? Vous les équipes ? Tenter de répondre à cette question provoque un malaise : le rêve que le football serait censé offrir est sans contenu. Vide. À quoi servent-elles, ces images ? Où conduisent-elles ?

Biographie

Agrégé de Philosophie, Robert Redeker est l'auteur de nombreux livres. Il collabore également à plusieurs revues et journaux. Il a publié dernièrement Le soldat impossible (Pierre-Guillaume de Roux, 2014), Bienheureuse vieillesse (Le Rocher, 2015), L'école fantôme (Desclée de Brouwer, 2016) et L'éclipse de la mort (Le Rocher, 2017). Il s'emploie également à la photographie et à la critique littéraire.

Du même auteur : Robert Redeker