Scènes de ma vie

de

chez Verdier

Collection(s) : Der Doppelgänger

Paru le | Broché 310 pages

22.00 En stock - dans notre réseau
Ajouter au panier
Ce livre est également présenté dans notre sélection :

traduit de l'allemand (Autriche) par Olivier Le Lay | préface de Peter Handke | postface de Jean-Yves Masson


Mme Nathalène Goossens (Librairie Atout-Livre)

ATTENTION CECI EST UN CHEF-D'OEUVRE INTEMPOREL

( même si c'est un pléonasme)

Ce texte incroyablement fort, écrit dans les années 1860 et redécouvert par Peter Handke, mérite d'être célébré en France comme le grand livre sur le monde rural, la nature et l'éveil à la littérature qu'il est !

Mme alexandra romaniw (Librairie L'Atelier)

L'auteur, paysan de la classe moyenne d'une des régions les plus déshéritées d'Autriche, montre comment sa passion pour les livres et son besoin de prendre de la hauteur l'empêchent de trouver sa place parmi les siens. 

Sans renier sa différence, il réussit à créer des liens en partageant ses connaissance. Dans la brève existence qui lui reste à vivre, Felder trouvera l'âme soeur et sera un réformateur social, créant la première coopérative agricole. 

Rien ne destinait Franz Michael Felder (1839-1869) à laisser une trace de sa brève existence. Paysan pauvre du Vorarlberg,
région en ce temps-là très déshéritée de l'Autriche occidentale, il eut à vaincre mille obstacles, à commencer par les préjugés
de son milieu, pour accéder à la littérature et à la poésie, objets de toute son ambition dès l'adolescence.

Auteur de deux romans, de nouvelles, de poèmes, d'essais et d'une vaste correspondance, il laisse surtout un chef-d'oeuvre : Scènes de ma vie, récit autobiographique achevé juste avant sa mort, publié seulement en 1904 mais constamment réédité depuis.

S'il faut lire ce livre, ce n'est pas simplement parce qu'il s'agit sans doute de la toute première fois où s'éleva, dans l'Empire autrichien (et même en Europe), une voix venue des profondeurs du monde rural : ne voir dans les Scènes de ma vie qu'un document sur la paysannerie, ce serait passer à côté de l'authentique écrivain qu'est Felder. Ce qui sidère le lecteur d'aujourd'hui, c'est l'évidence de son don littéraire. Dans une langue exceptionnellement riche et dense que rend fidèlement la traduction d'Olivier Le Lay, Felder parvient à rendre intensément présentes toutes les situations qu'il décrit. Dès les premières lignes du livre, il est là, en chair et en os, qui entreprend de raconter les « vies minuscules » de ses compatriotes et la sienne, sans apitoiement : simplement pour en dégager la vérité universelle.
F. M. Felder (1839-1869), pauvre paysan d'une vallée d'Autriche occidentale, devient auteur de romans, de poèmes, d'essais et d'une vaste correspondance. Il livre un témoignage sur le monde rural dans l'Empire autrichien, racontant les humbles vies de ses compatriotes et la sienne, dans une langue riche et imagée. Prix Laure-Bataillon Classique 2014 attribué à O. Le Lay, prix Mémorable 2014. ©Electre 2019
Format : Broché
Nb de pages : 310 pages
Poids : 384 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-86432-751-6
EAN : 9782864327516