Théorème de la couche-culotte : de l'éducation comme science inexacte.

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 285 pages
Poids : 232 g
Dimensions : 12cm X 18cm
Date de parution :
ISBN : 979-10-95772-91-0
EAN : 9791095772910

Théorème de la couche-culotte

de l'éducation comme science inexacte

de

chez Anamosa

Paru le | Broché 285 pages

Tout public

14.90 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

postface de Marcel Rufo | illustrations de Matthieu Chiara


Les libraires en parlent

Zoe David Rigot (ATOUT LIVRE)

"De l'éducation comme science inexacte"

Un petit livre plein d'humour et de dérision - mais attention ! aux données et statistiques surprenantes - sur les enfants confinés-déconfinés et ce qu'on appelle la "parentalité" aujourd'hui. Un livre pour relativiser, qui met la larme à l’œil.

Qu'est-ce que c'est drôle ! Mais aussi piquant et très intéressant.

A mettre entre toutes les mains des parents.

Julia Duroy (LIBRAIRIE L'ATELIER)

Dédramatiser les revers de la parentalité, raconter les défis de l'éducation et répondre à la question : est-ce une bonne idée de partir seul en camping-car avec trois enfants ? Tel est le projet de ce recueil de chroniques drôles et pertinentes !

Quatrième de couverture

Ou choix d'un prénom qui en met plein la vue au casse-tête du changement de couche au radar en pleine nuit, des vertus éducatives de l'apéro aux goûters d'anniversaires pharaoniques qui finissent par ravager votre appartement, des résolutions intenables (« non, pas d'écran ! ») aux confinements qui font monter la pression (« qui m'a piqué mon ordi ? ») : la condition de parent est loin d'être de tout repos, et chacun-e pourra se retrouver dans ces instantanés tendres et hystériques de la vie de famille.

Observant à la fois ses deux fils en train de grandir et lui-même dans son apprentissage de la parentalité, Nicolas Santolaria, papa hélicoptère parfois au bord de la crise de nerfs, nous livre aussi en filigrane un portrait de nos sociétés, où l'enfant est devenu l'objet d'un culte narcissique sans précédent. Face à la tentation d'une éducation un peu trop « positive », voire programmatique, qui répondrait préventivement à tous les maux du monde et serait devenue votre nouvelle carte de visite, il est grand temps d'accepter cette fatalité : malgré les chauffe-biberons connectés et les guides pour devenir de « Super Papas », nous serons toujours des parents imparfaits. Alors relax ! Si vous avez oublié de lui faire réviser sa table de 3 et que votre enfant n'est pas le futur prix Nobel d'économie, ce n'est pas une raison pour le priver de Champomy.

Biographie

Nicolas Santolaria est journaliste au Monde et écrit notamment dans les pages l'Époque, dont sont issues les chroniques rassemblées ici. Chez Anamosa, il est l'auteur de « Dis Siri ». Enquête sur le génie à l'intérieur du smartphone (2016) et de Le Syndrome de la chouquette. Ou la tyrannie sucrée de la vie de bureau (2018 ; Points Seuil, 2019). Chez Allary Éditions, il a publié Touriste, regarde où tu poses tes tongs (2015) et Comment j'ai sous-traité ma vie (2017).

Avis des lecteurs Voir les 2 avis

Odile P. le 07/07/2021

ça change complet (lol)

De l'humour enfin, et du bon sens, pour les parents et futurs parents, dans ce contexte injonctif, qui ne laisse aucune place à la fantaisie, à l'expérimentation, au bricolage, (à la rencontre ?). C'est bien qu'un mec (sans être psy), se lance sur le sujet :) Merci Mr Santolaria.

Du même auteur : Nicolas Santolaria