Théories et institutions pénales

cours au Collège de France, 1971-1972

de

chez Points

Collection(s) : Points. Essais, n° 897

Paru le | Broché 396 pages

Public motivé

11.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

édition établie sous la direction de François Ewald et Alessandro Fontana | par Bernard E. Harcourt avec la collaboration de Elisabetta Basso (transcription du texte), Claude-Olivier Doron (notes et appareil critique), et le concours de Daniel Defert | et revue par Elisabetta Basso pour la présente édition


Théories et institutions pénales

Cours au Collège de France (1971-1972)

À travers la relation minutieuse de la répression par Richelieu de la révolte des Nu-pieds (1639-1640), Foucault montre comment le dispositif de pouvoir élaboré à cette occasion par la monarchie rompt avec l'économie des institutions juridiques et judiciaires du Moyen Âge et ouvre sur un « appareil judiciaire d'État », un « système répressif » dont la fonction va se centrer sur l'enfermement de ceux qui défient son ordre.

Michel Foucault étend ensuite son analyse à l'économie des institutions juridiques et judiciaires depuis le droit germanique jusqu'au seuil de la modernité. Ce cours développe sa théorie de la justice et du droit pénal.
Dans ce cours, le philosophe expose sa théorie de la justice et du droit pénal. A travers la relation de la répression par Richelieu de la révolte des Nu-Pieds, il montre comment le dispositif de pouvoir élaboré par la monarchie rompt avec l'ordre juridique du Moyen Age. Partant ainsi de l'analyse des matrices juridico-politiques, il présente une histoire de la vérité. ©Electre 2021
Format : Broché
Nb de pages : 396 pages
Poids : 375 g
Dimensions : 13cm X 19cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7578-7471-4
EAN : 9782757874714

Du même auteur : Michel Foucault