Usages philosophiques des poètes

huit études sur les dialogues platoniciens

chez Association pour la diffusion de la recherche sur l'Antiquité

Collection(s) : Etudes anciennes, n° 69

Paru le | Broché 279 pages

Professionnels

22.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

L'attitude de Platon envers les poètes et leur art demeure un fait unique, si bien que le sujet continue de susciter et d'alimenter chez les philologues comme chez les philosophes de nombreuses questions, dont les réponses restent partielles ou insuffisantes : comment concilier la critique platonicienne de la poésie et des poètes avec sa pratique de l'écriture, qui doit tellement à l'art des Muses ?

Face à la complexité d'un débat aux enjeux multiples, puisqu'il en va à la fois de la définition de l'entreprise platonicienne, de la séparation entre formes de savoirs concurrentes et plus généralement de l'histoire des formes de discours dans la Grèce antique, le choix de ce recueil a été de se pencher sur le bon usage des poètes que Platon fait dans ses dialogues, à savoir sur la manière dont il s'approprie l'art des poètes, leur technè, pour en faire l'instrument et le lieu même de sa pensée, dans ses nombreuses articulations : éthique, politique, esthétique, linguistique, épistémologique et métaphysique. Parallèlement, le livre invite à revenir sur l'interprétation des critiques que Platon adresse aux poètes dans certains de ses dialogues, pour en dégager les enjeux épistémologiques.
Tout en critiquant la poésie et les poètes tragiques, épiques et comiques, Platon emprunte dans ses dialogues philosophiques une forme qui dépend largement des procédés d'expression et de composition de la poésie. Ces contributions étudient ce paradoxe. ©Electre 2018
Format : Broché
Nb de pages : 279 pages
Poids : 500 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-913667-54-9
EAN : 9782913667549