LIBREST

vous êtes déjà client, identifiez-vous



Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici

vous n'êtes pas encore client, inscrivez-vous


Consultez nos Conditions Générales de Ventes

  liste envies menu roll menu

Veuillez vous identifier pour consulter votre liste d'envies



Votre panier est vide


ombre gaucheombre droite

les lectures recommandées par nos librairies

La société écologique et ses ennemis : pour une histoire alternative de l'émancipation

coup de coeur

Auteur(s) : Serge Audier

Edition : La Découverte

Date de parution : 16/03/2017

Nb de pages : 742

ISBN : 978-2-7071-9400-8

En stockEn stock
dans notre réseau
27,00 €
envoyer pas emailEnvoyer par mail

coup de coeur Chronique rédigée par charles lafranque (Le Comptoir des mots)

Une magistrale histoire de la pensée écologique et de sa difficile articulation avec les différents mouvements émancipateurs de gauche.Serge AUDIER propose d'établir une généalogie intellectuelle et politique de l'écologie, longtemps associée à un conservatisme traditionaliste ou à un romantisme réactionnaire en marge du "grand récit" progressiste. Un essai stimulant qui, en prenant le temps de la réflexion historique, entend analyser et comprendre les obstacles, encore prégnants dans nos sociétés, à la transition écologique.


Alors que monte la prise de conscience du péril environnemental, les obstacles à une véritable mutation écologique des sociétés contemporaines restent massifs et les modèles alternatifs peinent à s'imposer. Les traditions intellectuelles de la gauche semblent souvent impuissantes à apporter des réponses. Pire, n'ont-elles pas contribué, par leur culte des « forces productives », à l'impasse actuelle ? La généalogie intellectuelle proposée par Serge Audier revient sur des évidences trompeuses, notamment celle qui voudrait que les mouvements émancipateurs n'aient abordé que très tardivement les enjeux écologiques. On redécouvre certes peu à peu des voix minoritaires qui, de Henry D. Thoreau à William Morris, avaient manifesté très tôt un souci inédit de la nature. Mais en les érigeant en héros solitaires, on contribue à occulter une nébuleuse beaucoup plus large et méconnue qui, entre socialisme et anarchisme, a esquissé les traits d'une « société écologique ». L'objectif de ce livre est d'exhumer et de reconstituer une pensée sociale de la nature et de l'émancipation, construite aux marges du « grand récit » socialiste et républicain. De fait, cette tendance dissidente a été ignorée, marginalisée, voire combattue par les courants hégémoniques, qui ont souvent vu dans l'écologie un conservatisme traditionaliste ou un romantisme réactionnaire... Si les « ennemis » de la « société écologique » se trouvent bien entendu du côté des forces du capitalisme, il serait faux et dangereux d'oublier qu'ils font aussi partie de l'histoire même de la gauche et du socialisme dans ses orientations majoritaires, encore prégnantes.

Serge Audier, philosophe, est maître de conférences à l'université Paris-Sorbonne. Il a notamment publié La Pensée anti-68 (La Découverte, 2008), Néolibéralisme (s). Une archéologie intellectuelle (Grasset, 2012) et Penser le « néolibéralisme ». Le moment néolibéral, Foucault et la crise du socialisme (Le Bord de l'eau, 2015).

Présentation : Broché

Nb de pages : 742 pages

Poids : 909 g

Dimensions : 16 cm X 24 cm

Editeur : La Découverte

Date de parution : 16/03/2017

ISBN : 978-2-7071-9400-8

EAN : 9782707194008

du même auteur