LIBREST

vous êtes déjà client, identifiez-vous



Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici

vous n'êtes pas encore client, inscrivez-vous


Consultez nos Conditions Générales de Ventes

  liste envies menu roll menu

Veuillez vous identifier pour consulter votre liste d'envies



Votre panier est vide


ombre gaucheombre droite

les lectures recommandées par nos librairies

Une journée dans la mort de l'Amérique

coup de coeur

Auteur(s) : Gary Younge

Traducteurs : Colin Reingewirtz

Edition : Grasset

Date de parution : 04/10/2017

Nb de pages : 473

ISBN : 978-2-246-81263-0

En stockEn stock
dans notre réseau
22,00 €
envoyer pas emailEnvoyer par mail

coup de coeur Chronique rédigée par Clémence Cochan (Le comptoir des lettres)

Aux Etats-Unis, la violence armée est la deuxième cause de mortalité chez les moins de 19 ans.

Gary Younge enquête sur cette vérité saisissante. Il rencontre les proches de dix victimes, raconte les réalités sociales de cette Amérique disparate. Se basant sur des recherches et une analyse appuyées, il s'emploie à dénoncer les incohérences d'une politique du port d'armes.

Un document essentiel.

Une journée dans la mort de l'Amérique « C'est comme s'ils avaient perdu un être cher dans une guerre sans véritable objectif, but ni ennemi ; une guerre contre laquelle ils ne pouvaient rien. Une guerre qui prenait leurs enfants mais ne leur offrait ni allié ni communauté pour les accompagner dans leur douleur. Une guerre dont ils savaient qu'elle se déroulait ailleurs mais qu'ils traversaient seuls, comme si elle ne touchait qu'eux - alors qu'elle s'abattait en réalité sur l'Amérique entière. Tous les jours. » Samedi 23 novembre 2013, dix enfants et adolescents sont tués par balle. C'est la journée choisie au hasard par Gary Younge pour redonner du sens et de la vie aux statistiques, en consacrant un chapitre à chacune de ces victimes : en moyenne, près de sept jeunes sont quotidiennement abattus par une arme à feu aux États-Unis. Ce samedi, ce sont sept garçons noirs, deux hispaniques et un blanc qui disparaissent. Ils ont entre 9 et 19 ans. En recoupant les entretiens qu'il a menés avec leurs proches, les rapports de la police, du « 911 » et des journalistes locaux, Gary Younge raconte l'histoire de Jaiden, Kenneth, Stanley, Pedro, Tyler, Edwin, Samuel, Tyshon, Gary et Gustin, victimes de leur condition sociale, de la négligence des adultes et des lobbys. Vibrante immersion dans ces dix vies trop brèves, Une journée dans la mort de l'Amérique est un ouvrage aussi documenté qu'intense, un texte qui nous bouscule et nous invite à réfléchir sans tabou à cette tragédie américaine. « Brillamment raconté, paisiblement indigné et absolument passionnant. » Naomi Klein

Primé à de nombreuses reprises au cours de sa carrière de journaliste, Gary Younge écrit pour le Guardian dont il a été le correspondant à Chicago de 2011 à 2015. Il est l'une des figures les plus importantes du paysage médiatique britannique. Une journée dans la mort de l'Amérique a reçu plusieurs récompenses, notamment le prestigieux J. Anthony Lukas Book Prize de Columbia University.

Né en 1989, Colin Reingewirtz a étudié la littérature britannique, allemande et espagnole à Oxford. Il est notamment le traducteur de Silvia Tennenbaum.

traduit de l'anglais par : Colin Reingewirtz

Présentation : Broché sous jaquette

Nb de pages : 473 pages

Poids : 474 g

Dimensions : 15 cm X 21 cm

Collection(s) : En lettres d'ancre

Editeur : Grasset

Date de parution : 04/10/2017

ISBN : 978-2-246-81263-0

EAN : 9782246812630