Soirée de lancement du dernier roman d'Olivier Paquet "Les Machines Fantômes"

mardi
15
octobre
19h00

Rencontres et Débats

Lieu : 108 avenue Parmentier 75011 Paris

Le 15 octobre, à l'occasion de la parution de son tout nouveau roman "Les Machines Fantômes" aux éditions L'Atalante, l'écrivain Olivier Paquet sera notre invité pour une grande soirée Science Fiction aux Guetteurs de Vent !
Un débat est prévu avec les libraires, suivi d'une séance de dédicaces et d'un buffet convivial.
Nous vous attendons nombreux...

Résumé :

Dans un monde où la société est devenue artificielle, les intelligences artificielles pourraient-elles faire société ?
Quatre personnages – un trader, une chanteuse pop, un ancien tireur d’élite, une joueuse de jeu vidéo multijoueurs : chacun croit jouer pleinement sa carte sur l’échiquier de la société sans percevoir qu’il est piégé dans des fictions confortables dont il n’est pas le seul acteur.
Plus un. Hans / Joachim dont ils croisent tous la route. Ce mystérieux jeune homme, tantôt séduisant, tantôt menaçant, est décidé à confier le destin de nos sociétés à des machines. Ce qui va contraindre nos personnages à coopérer, à se rencontrer pour empêcher l’irréversible.
Et des IA…

Surveillance globale et respect de la vie privée sont au cœur de ce roman qui se joue aussi de nous, car l’auteur est lui-même illusionniste hors pair.

« Ce que nous fait éprouver avec minutie Olivier Paquet, c’est ce qui arrive lorsque la pensée vivante quitte l’humanité, à mesure qu’elle s’atomise, s’individualise, et investit les machines, à mesure qu’elles se connectent, qu’elles dialoguent, qu’elles forment une nouvelle sorte de corps collectif, dont ce roman décrit avec mélancolie, humour et une pointe de scepticisme la naissance sinon probable, du moins possible. »
Tristan Garcia

L'auteur :

Docteur en science politique, Olivier Paquet est passionné par la science-fiction, l’animation japonaise et les mangas, genres pour lesquels il a été chroniqueur dans l’émission radiophonique « Mauvais genres » sur France Culture.

Si sa nouvelle La Première Œuvre paraît dans la revue Galaxies en 1998, c’est pour Synesthésie qu’il obtient en 2002 le Grand Prix de l’Imaginaire. Un an plus tard, il publie son premier roman, Structura Maxima, qui est salué par le prix Imaginales des lycéens. Il faut attendre 2012 pour que paraisse la trilogie du Melkine, récompensée par le prix Julia Verlanger. Sa nouvelle Graine de fer reçoit, en 2016, le prix Joël-Champetier qui lui a valu d’être publiée dans la prestigieuse revue Solaris.

Olivier Paquet est de ces rares auteurs de science-fiction dont les romans ont pour théâtre des opérations l’Europe. Les grands thèmes de la tragédie grecque sont convoqués, la vision politique est violente, tout en laissant place à l’espoir d’un renouveau.


Autour du rendez-vous

Les machines fantômes

Disponible
Ajouter à votre panier23.90