Rencontre avec l'écrivain Gilles Rozier et dédicace de son nouveau roman : "Mikado d'Enfance", publié aux éditions L'Antilope.

jeudi
17
octobre
19h00

Rencontres et Débats

Lieu : 108 avenue Parmentier 75011 Paris

A l'occasion de la parution de son tout nouveau livre, le très beau "Mikado d'enfance" aux éditions L'Antilope, Gilles Rozier nous fera l'honneur et l'amitié d'être notre invité pour une soirée très spéciale.
Alors que son roman "Un amour sans résistance" sera adapté au théâtre au même moment, nous sommes fiers de recevoir l'auteur de "Un pays sans amour" pour un débat littéraire avec les libraires suivi d'une séance de questions/réponses avec le public.
Vous aurez bien évidement l'occasion de faire dédicacer votre exemplaire avant de profiter d'un buffet convivial et authentique où se mélangeront lecteurs, libraires, auteurs et éditeurs...
Un moment de partage littéraire à ne pas manquer !

Présentation du roman

Quarante ans après les faits, le narrateur revient sur un épisode traumatisant de son enfance : l’exclusion de son collège, pour avoir adressé, avec deux camarades, une lettre antisémite à son professeur d’anglais.
Quelques années plus tard, le narrateur, fils d’une mère juive et d’un père catholique, deviendra spécialiste de culture juive. Que s’est-il passé entre ces deux moments de son histoire ?
Le narrateur tente de décortiquer l’imbrication des conflits politiques des années 1970 et des malaises familiaux. Il retrouve cette question tragique que sa mère a posée devant le conseil de discipline : « Comment voulez-vous que mon fils soit antisémite alors que mon père est mort à Auschwitz ? »
Gilles Rozier continue de creuser l’identité juive et ses enjeux, au plus profond de l’intime.

Extrait du roman

Sur son visage, un sourire à peine esquissé. De la tristesse dans son regard. On me le dit encore : j’ai une tristesse dans la pupille dont je ne parviens pas à me départir. Car lui, c’est moi. Enfin pas tout à fait. Un moi à plus de quarante ans de distance, un collégien dont je ne me souviens guère, un garçon encore niché auquel je n’ai plus vraiment accès. Il s’est perdu dans le lointain pays de l’enfance, dans l’épais brouillard des années passées. Elles se sont agglomérées les unes aux autres et ont laissé une masse de souvenir et d’oubli, série de flash aspirés par une matière noire, un flou dans lequel il faut sans cesse tenter de poser des balises afin qu’il ne se transforme pas définitivement en chaos.

Autour du rendez-vous

Mikado d'enfance

Disponible
Ajouter à votre panier18.00