14-18, le sport sort des tranchées : un héritage inattendu de la Grande Guerre

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 247 pages
Poids : 498 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-917971-65-9
EAN : 9782917971659

14-18, le sport sort des tranchées

un héritage inattendu de la Grande Guerre

de

chez le Pas d'oiseau

Paru le | Broché 247 pages

Public motivé

20.00 Disponible - Expédié sous 11 jours ouvrés
Ajouter au panier

préface Roger Bambuck | postface Jean Durry


Quatrième de couverture

14-18, le sport sort des tranchées

On connaissait les dégâts faits par la Grande Guerre parmi les gloires sportives de l'époque, on découvre avec Michel Merckel combien elle a servi de tremplin au sport français.

C'est au départ pour remonter le moral des troupes entre deux assauts que de jeunes officiers pédagogues, reprenant l'initiative de quelques soldats, eurent l'idée de recourir au sport.

Pour les Poilus, essentiellement issus du monde rural, ce fut souvent l'occasion de toucher leur premier ballon de foot ou de rugby et parfois de découvrir l'idée même du sport aux côtés de leurs frères d'armes britanniques, américains ou néo-zélandais.

Le sport se mit aussi au service de la guerre à travers l'action des Corps francs ou la création des groupes de Chasseurs cyclistes, et l'École de Joinville fit alors office de creuset pour sa propagation. 14-18 contribua de plus à l'éclosion du sport féminin et du handisport, né pour gérer les séquelles laissées par l'effroyable conflit.

« Ce qui est novateur dans cette étude, c'est que Michel Merckel a compris et su mettre en valeur comment et combien « cette période a permis au sport de s'enraciner durablement dans les corps, les esprits et les mentalités ». » (Jean Durry)

Biographie

Michel Merckel - en s'appuyant sur la presse de l'époque, les journaux de tranchées, la correspondance et les carnets de Poilus - dévoile un héritage inattendu de la Grande Guerre. Une galerie de portraits et une liste de 426 champions morts au front complètent ce travail de mémoire.
De ce livre est née l'idée de faire ériger un monument en hommage à ces sportifs victimes de la guerre. Ci-contre Michel Merckel en compagnie de Jean-Pierre Rives, auteur de la sculpture Rubans de Mémoire, inaugurée le 21 mai 2016, par le président de la République, à l'entrée du Stade de France.