Archéologie de la violence

la guerre dans les sociétés primitives

de

chez Ed. de l'Aube

Collection(s) : L'Aube poche. L'Aube poche essai

Paru le | Broché 77 pages

Public motivé

9.80 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

« Le meilleur ennemi de l'État, c'est la guerre. » Cet essai propose une réflexion novatrice sur la guerre. Pour Pierre Clastres, elle est une façon de repousser la fusion politique, et donc d'empêcher la menace d'une délégation de pouvoir menant aux dérives intrinsèquement liées à la trop grande taille d'une société. La guerre et l'institution étatique, posées dans une relation d'exclusion, chacune impliquant la négation de l'autre, se conditionnent donc mutuellement.

« Un livre essentiel sur la violence. »

Général Robert Bassac, Défense

« Pierre Clastres a une position marginale, à l'écart du grand débat anthropologique de l'époque entre structuralisme et marxisme. »

Marc Abélès, Sciences Humaines
Ecrit en 1977, ce texte pose au travers des débats d'anthropologues et de chercheurs la question de l'origine de la guerre. Pour l'auteur, la société primitive constitue une multiplicité de communautés indivisées qui obéissent toutes à une même logique, et c'est la guerre qui garantit la permanence de cette logique. ©Electre 2019
Format : Broché
Nb de pages : 77 pages
Poids : 92 g
Dimensions : 13cm X 19cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-8159-1490-1
EAN : 9782815914901

Du même auteur : Pierre Clastres