Candide ou L'optimiste, de Voltaire

Fiche technique

Format : Cartonné
Nb de pages : 139 pages
Poids : 860 g
Dimensions : 23cm X 30cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7560-4780-5
EAN : 9782756047805

Candide ou L'optimiste, de Voltaire

de , ,

chez Delcourt

Collection(s) : Ex-libris

Paru le | Cartonné 139 pages

25.50 Disponible - Expédié sous 5 jours ouvrés
Ajouter au panier

dessin Vujadin Radovanovic | couleur Christophe Araldi & Xavier Basset


Quatrième de couverture

Voltaire (1694-1778)

Candide, ou l'optimisme

Candide vivait dans le meilleur des mondes possibles : le magnifique château de Thunder-Ten-Tronckh. Jusqu'au jour où il en est chassé parce qu'il ose poser les yeux sur la belle Cunégonde, la fille du châtelain. Candide découvrira alors le monde tel qu'il est vraiment : un monde de guerres, de violence, de bêtise et de mort.

Candide, ou l'optimisme paraît anonymement à Genève en 1759. Ce conte philosophique est rapidement attribué à Voltaire, même s'il s'en défend, conscient du potentiel dangereux de l'ouvrage. Sous un vernis d'ironie et d'humour, Candide est une critique acerbe de la providence divine et pose cette question essentielle : quelle est l'origine du mal ?

Biographie

De son vrai nom François-Marie Arouet, Voltaire naît à Paris en 1694. Porté très tôt vers l'écriture de poésie et de théâtre, il est emprisonné une première fois à la Bastille en 1717 pour avoir écrit un pamphlet contre le régent Philippe d'Orléans.
À sa sortie de prison, il connaît son premier succès littéraire avec sa tragédie Oedipe. Il est embastillé une seconde fois en 1726 et s'exile ensuite en Angleterre. À son retour en France, Voltaire se consacre à la philosophie. Avec les Lettres philosophiques (1734) et le Dictionnaire philosophique portatif (1764), Voltaire s'attaque aux fanatismes religieux. Il écrit sans cesse : une soixantaine de pièces de théâtre, des dizaines de milliers de vers, des volumes entiers de correspondance, des traités d'histoire et de science, des traductions et des contes. Il trouve encore le temps de se battre pour la tolérance et contre la bêtise : il vient en aide aux familles persécutées Calas et Sirven, prend la défense du chevalier de La Barre et des paysans du Pays de Gex. Quand il meurt à Paris en 1778, Voltaire est l'un des hommes les plus connus d'Europe.

Du même auteur : Gorian Delpâture


Du même auteur : Michel Dufranne


Du même auteur : Vujadin Radovanovic