Color line : oppression et inconscient

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : XXX-408 pages
Poids : 700 g
Dimensions : 17cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-84066-728-5
EAN : 9782840667285

Color line

oppression et inconscient

de ,

chez Les presses du réel

Collection(s) : Fabula

Paru le | Broché XXX-408 pages

Tout public

39.00 Disponible - Expédié sous 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Frédéric-Eugène Illouz | avec la collaboration de William Goldfarb, Robert Gutman, Ethel D. Kardiner et Zeborah Suesholtz | avant-propos Barack Obama


Quatrième de couverture

La ligne de couleur se perpétue en dépit des lois qui prétendent l'abolir. Tantôt ostensible, tantôt discrète, elle varie selon l'époque et le lieu. De l'esclavage nord-américain à nos jours, en passant par l'« Émancipation », les lois de ségrégation Jim Crow, les luttes pour les droits civiques, les tensions entre Noirs et Blancs aux États-Unis n'ont jamais disparu. Au cours des années 1940, Abram Kardiner et Lionel Ovesey, deux psychiatres psychanalystes new-yorkais révoltés par la persistance des diverses formes du racisme dans leur pays, au Nord comme au Sud, mènent à bien une enquête visant à démontrer l'impact des discriminations sur la vie psychique des Noirs américains. Par une série d'entretiens cliniques approfondis, ils inaugurent auprès d'habitants de Harlem une approche psycho-dynamique qui intègre l'environnement social et politique oppressif dans l'étude des formations inconscientes et leurs stigmates. L'oeuvre de Kardiner, connue en France notamment grâce à L'Individu dans sa société (1969) et Mon Analyse avec Freud (1978), acquiert ici une dimension associant psychanalyse, anthropologie et sociologie, et appelle à subvertir les hiérarchies raciales. Le regard savant et sans concession que les auteurs portent sur cette époque d'après-guerre éclaire l'actualité de nos sociétés confrontées à l'irréversible proximité des groupes humains.