Des arbres à abattre : une irritation

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 232 pages
Poids : 148 g
Dimensions : 11cm X 18cm
Date de parution :
EAN : 9782070403950

Des arbres à abattre

une irritation

de

chez Gallimard

Collection(s) : Folio

Paru le | Broché 232 pages

Poche
9.20 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

traduit de l'allemand par Bernard Kreiss


Les libraires en parlent

Pierre Dufrenoy (Les Guetteurs de Vent)

Vous êtes-vous déjà retrouvés à un dîner auquel vous ne souhaitiez pas participer, invité par des gens que vous ne vouliez plus jamais revoir ? C'est exactement ce qui arrive à notre narrateur. Pire que cela, puisqu'il exècre cette bourgeoisie du milieu artistique viennois, ses conventions, ses petits arrangements avec sa conscience.

Pourtant il est bien là, au milieu du salon, assis sur son fauteuil à oreille...

Un classique toujours aussi grinçant, drôle et subversif !

Quatrième de couverture

Forêt, forêt de haute futaie, des arbres à abattre : tel est le cri du cœur (et le cri de guerre) que ne peut s'empêcher de pousser le comédien du Burgtheater au cours du dîner artistique donné en son honneur, à l'issue de la première du Canard sauvage, par les époux Auersberger, représentants on ne peut plus typiques de cette société artistique viennoise que l'auteur-narrateur abhorre et avec laquelle il se flatte d'avoir rompu une bonne fois pour toutes quelque trente ans auparavant. Forêt, forêt de haute futaie, des arbres à abattre : parole emblématique opposant à une réalité monstrueusement tangible de l'artifice social le rêve d'un état naturel révolu (et peut-être à réinventer), mais aussi formule magique susceptible de calmer la formidable irritation qui gagne le narrateur au contact renouvelé de cette épouvantable société artistique viennoise qu'il s'était juré de fuir à jamais et à laquelle il est bien forcé de constater qu'il n'a pas cessé d'appartenir.

Du même auteur : Thomas Bernhard