Habiter : vers un nouveau concept ?

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 328 pages
Poids : 569 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-200-27710-9
EAN : 9782200277109

Habiter

vers un nouveau concept ?

chez Armand Colin

Collection(s) : Recherches

Paru le | Broché 328 pages

Professionnels

30.00 Indisponible

Quatrième de couverture

Habiter vers un Nouveau concept ?

Depuis une dizaine d'années, « l'habiter » est émergent dans les sciences humaines et sociales. À cette occasion, il fait l'objet de nombreux débats, chaque courant en développant son interprétation. Pourquoi une telle « agitation » ? Tout d'abord, parce que « l'habiter » pose la question des mobilités qui, entre autres, remettent en cause les relations précédemment établies à l'espace, donc au temps et, finalement, aux autres. Un autre Monde émerge, dont « l'habiter » serait l'un des témoins et l'un des outils, renouvelé, de sa pensée. Dans cette perspective, « l'habiter » renvoie-t-il à un fait anthropologique fondamental, intégrant mobilités et immobilités ? Ou bien implique-t-il, pour faire sens, du temps et de l'immobilité ? Habite-t-on le Monde ou la Terre ? Autrement dit, « l'habiter » est-il conditionné par des phénomènes physiques ou humains ?

Englobant ces termes problématiques, « l'habiter » interroge les fondements théoriques des sciences humaines et sociales : en reprenant, par exemple, les postures heideggériennes ; en utilisant, encore, le mot pour produire une géographie inspirée du courant pragmatiste ; en employant, tout aussi bien, le mot comme outil d'analyse de la dimension géographique des sociétés et de leurs membres.

Sans minimiser ces différences de conception, cet ouvrage vise cependant à faire apparaître le double intérêt de « l'habiter », débat théorique aussi bien qu'outil heuristique. Son intention est de montrer comment, en convergeant vers l'étude d'un objet commun, les sciences sociales et humaines peuvent, tout à la fois, renouveler une part de leur champ d'études, développer la singularité de leurs points de vue et organiser leurs dialogues. Au fond, c'est la capacité structurante de « l'habiter » qui est en cause. Ce livre pourrait en montrer les possibles et, ce faisant, en faire aussi apparaître les limites.

Biographie

Brigitte Frelat-Kahn est professeure de sciences de l'éducation (philosophie de l'éducation) à l'université de Picardie-Jules-Verne où elle a été membre de l'équipe d'accueil « Habiter processus identitaires, processus sociaux » (2009-2011). Elle est co-rédactrice en chef de la revue Le Telémaque.

Olivier Lazzarotti est professeur de géographie à l'université de Picardie-Jules-Verne où il dirige l'équipe d'accueil « Habiter le Monde ». Il est rédacteur en chef de la revue des Annales de géographie.