Humour blanc

Fiche technique

Format : Relié
Nb de pages : 242 pages
Poids : 1376 g
Dimensions : 24cm X 31cm
Date de parution :
ISBN : 979-10-90875-66-1
EAN : 9791090875661

Humour blanc

de

chez Les Cahiers dessinés

Collection(s) : Les cahiers dessinés

Paru le | Relié 242 pages

Tout public

29.00 Disponible - Expédié sous 4 jours ouvrés
Ajouter au panier

préface de Frédéric Pajak


Quatrième de couverture

« Un dessin, c'est une bouteille à la mer. On y met le meilleur de soi, mais il n'y a aucun critère qui permette de savoir si l'on a réussi. Quand on a signé, c'est fini, le dessin va commencer à vivre sa vie d'image... » Ainsi parle Folon lorsqu'il débute sa fulgurante carrière artistique comme dessinateur d'humour. Un dessinateur moins connu que l'aquarelliste, l'affichiste, le peintre et le sculpteur qu'il est devenu. Mais, dès les années 1960, ses dessins contiennent tout son vocabulaire graphique, immédiatement identifiable.

Pudique et délicat, il est capable d'exprimer sans paroles, en quelques traits, ses thèmes de prédilection : la forêt saccagée, l'invasion des machines, le pullulement des feux et des flèches de signalisation, la solitude et l'anonymat des citadins, réduits à l'état de pièces de puzzle. Dans ce premier volume d'une suite consacrée à son oeuvre graphique - et photographique - sont réunis ses dessins d'humour, suivis de dessins plus oniriques, voire métaphysiques, véritables petits tableaux à l'encre dans lesquels son univers à la fois doux et angoissé s'exprime avec brio.

Biographie

Né à Bruxelles le 1er mars 1934, Jean-Michel Folon passe sa jeunesse en Belgique. À vingt ans, il entame des études d'esthétique industrielle à La Cambre avant de s'installer, en 1955, pendant quelques années aux environs de Paris dans un pavillon de jardinier. Si les journaux français sont lents à s'intéresser à lui, les grands magazines américains, dont Horizon, Esquire, The New Yorker, Fortune et Time, lui offrent des pages de couvertures et des tirages impressionnants. C'est le début du succès. Bientôt les galeries et les musées du monde entier l'accueillent à bras ouverts - New York, Chicago, Milan, Venise, São Paulo, Buenos Aires, Barcelone, Tokyo...
Dessins, gravures, peintures, sculptures, son art s'épanouit dans la diversité. Il illustre des écrivains majeurs, dont Kafka, H. G. Wells, Prévert, Vian, Borges, Bradbury... Il réalise des oeuvres murales monumentales, des vitraux, des tapisseries, des décors de théâtre et d'opéra, des sculptures. Maître dans l'art du message, il a conçu plus de cinq cents affiches.
En 1972, Michel Polac l'engage comme acteur dans son film La Chute d'un corps. Il enchaîne les rôles aux côtés de Rufus, Michel Piccoli, Patrick Dewaere, Marthe Keller, Miou-Miou, Marlène Jobert.
En 2000, il inaugure à La Hulpe, dans le domaine Solvay, la Fondation Folon, qui présente l'essentiel de son oeuvre dans un lieu et un paysage symboliques de son enfance.
Il meurt le 20 octobre 2005, à l'âge de 71 ans.

Du même auteur : Jean-Michel Folon