J'accuse... !

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 77 pages
Poids : 89 g
Dimensions : 13cm X 18cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-210-77082-9
EAN : 9782210770829

J'accuse... !

de

chez Magnard

Collection(s) : Classiques & patrimoine

Paru le | Broché 77 pages

Cycle 4 - 4e

Poche
2.95 Disponible - Expédié sous 7 jours ouvrés
Ajouter au panier

appareil pédagogique par Pierre Mathieu, Romain Gustiaux | lexique établi par Pierre Mathieu


Quatrième de couverture

J'accuse... !

C'est le 13 janvier 1898 que paraît, en première page du quotidien parisien L'Aurore, une lettre ouverte intitulée « J'accuse... ! » signée d'Émile Zola. Ce texte aux accents pamphlétaires fustige avec force le « crime social » que constitue pour l'auteur « l'abominable affaire Dreyfus », du nom du jeune capitaine français condamné injustement pour haute trahison. Dénonçant sans détour l'antisémitisme qui gangrène la société française de son temps, Zola livre un écrit qui permet de saisir un tournant historique et littéraire du siècle : il y fait oeuvre de journaliste, et s'impose par là même comme un intellectuel qui met pleinement sa plume au service de la justice.

Les atouts d'une oeuvre commentée avec, en plus, tous les repères pour les élèves :

  • Des rabats panoramiques avec :
    • la une de L'Aurore en grand format
    • une frise historique et culturelle inédite
  • Des infographies pour comprendre l'affaire Dreyfus en un clin d'oeil
  • Les portraits de tous les protagonistes de l'affaire Dreyfus
  • Des séances de Littérature et d'Histoire pour étudier l'affaire en détail
  • Des éléments d'histoire des arts
  • Des notes de vocabulaire adaptées
  • Des rubriques outils de la langue pratiques
  • Des encadrés méthode efficaces
  • Un lexique

Œuvre notamment recommandée pour les classes de 3e (Dénoncer les travers de la société) et de 2de (La littérature d'idées) en Français, de 4e (France du XIXe siècle) et de 1re (La mise en oeuvre du projet républicain) en Histoire.

Biographie

Les dates-clés de l'affaire Dreyfus

Le premier procès et ses conséquences Fin septembre 1894 : découverte du bordereau prouvant la trahison d'un officier français.

octobre 1894 : le service de renseignements français attribue la paternité du bordereau au capitaine Alfred Dreyfus.

15 octobre 1894 : arrestation de Dreyfus pour haute trahison et espionnage.

22 décembre 1894 : condamnation de Dreyfus à la déportation à perpétuité sur l'île du Diable, en Guyane.

janvier 1895 : dégradation du capitaine Dreyfus dans la cour de l'École militaire.

13 avril 1895 : arrivée sur l'île du Diable, au large de Cayenne, du capitaine Dreyfus, où il restera jusqu'en juin 1899.

Fin mars 1896 : découverte de la correspondance entre l'attaché militaire à l'ambassade d'Allemagne à Paris et le commandant français Esterhazy.

10-11 janvier 1898 : ouverture du procès Esterhazy qui est acquitté à l'unanimité par le conseil de guerre.

13 janvier 1898 : publication de « J'accuse... ! » d'Émile Zola en une du journal L'Aurore.août 1898 : découverte du « faux Henry ». La correspondance ayant justifié la condamnation de Dreyfus est fausse, élaborée par le colonel Henry.

Le deuxième procès

juin 1899 : arrêt de révision. Dreyfus est renvoyé devant le conseil de guerre de Rennes, pour être jugé à nouveau.

septembre 1899 : déclaré coupable en seconde instance, Dreyfus est condamné à dix ans de détention. Dix jours plus tard, le président de la République Émile Loubet décide de le gracier.

Une réhabilitation tardive

12 juillet 1906 : la Cour de cassation casse le second jugement et Dreyfus est rétabli dans son grade de capitaine. Il est décoré ensuite de la Légion d'honneur.

12 juillet 1935 : décès à Paris d'Alfred Dreyfus.

Du même auteur : Emile Zola