L'Etat a toujours soutenu ses territoires

de

chez Seuil

Collection(s) : La République des idées

Paru le | Broché 104 pages

Public motivé

11.80 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

Xavier Capodano (Le Genre urbain)

Je ne sais pas comment il fait, mais à chaque lecture d'un livre de Laurent Davezies, je suis "bluffé". C'est absolument brillant et redoutablement efficace ! Nous avons la chance d'avoir un des meilleurs économistes qui comprend et analyse avec intelligence et perspicacité les territoires de notre pays ainsi que ses zones urbaines. Et tout le monde peut le lire. Vous voulez tout savoir sur l'état de la France urbaine et son avenir ? Lisez ce livre !


Les grands thèmes de protestation, largement relayés par les médias, tournent aujourd'hui autour de I' « explosion » des inégalités et de la « sécession » des grandes métropoles. Il est donc crucial de procéder à un état des lieux au regard de toutes ces revendications. « Abandon des territoires », vraiment ? De quelle « fracture territoriale » parle-t-on ? Car les métropoles, Paris, Lyon, Nantes ou Toulouse, sont de véritables poules aux oeufs d'or pour les autres régions. En outre, les territoires dits « périphériques » bénéficient de mécanismes qui viennent compenser les pertes agricoles et industrielles qu'ils ont subies. D'où ce paradoxe : en dépit de la concentration croissante des richesses, les inégalités de revenu entre les territoires se réduisent depuis des décennies.
En France, depuis les années 1980, les facteurs de croissance se sont centralisés sur les territoires. C'est ainsi qu'une demi-douzaine de grandes agglomérations accueillent désormais l'essentiel des activités productives. L'auteur montre qu'en dépit de la concentration croissante des richesses, les inégalités de revenu entre les territoires (régions, départements, communes) se réduisent. ©Electre 2021
Format : Broché
Nb de pages : 104 pages
Poids : 140 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-02-145153-5
EAN : 9782021451535

Du même auteur : Laurent Davezies