L'île aux cannibales : 1933, une déportation-abandon en Sibérie

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 241 pages
Poids : 166 g
Dimensions : 11cm X 18cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-262-02941-8
EAN : 9782262029418

L'île aux cannibales

1933, une déportation-abandon en Sibérie

de

chez Perrin

Collection(s) : Tempus

Paru le | Broché 241 pages

Tout public

Poche
9.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier
Ce livre est également présenté dans notre événement :

Quatrième de couverture

L'île aux cannibales

Voici le premier livre en français sur l'« autre » goulag, édifié par Staline et lagoda (chef du Guépéou), son « ministre de l'Intérieur », aux fins de « purifier socialement » l'Union soviétique. Sur l'« île aux cannibales », ont été déportés 6 000 « éléments socialement nuisibles ». Isolés dans cet endroit désolé, Nazino, perdu au milieu du fleuve Ob, les déportés débarqués sans provisions ni outils ont subi la torture de la faim au point de s'entre-dévorer. Passé sous silence pendant soixante ans, l'épisode est aujourd'hui révélé par Nicolas Werth. Sa reconstitution permet de comprendre le fonctionnement des « peuplements spéciaux », elle met en évidence une élimination inévitable, sinon programmée, autant que l'absence de coordination entre les différents maillons de la chaîne répressive. Elle montre aussi la violence sociale qui régnait en Sibérie, terre de déportation et de colonisation. Enfin L'Ile aux cannibales offre un fascinant cas de perte des repères humains quand les individus sont soumis à une situation extrême dans un lieu clos. L'Ile aux cannibales, c'est l'histoire d'une décivilisation en plein XXe siècle.

Biographie

Nicolas Werth, directeur de recherche au CNRS, outre sa participation remarquée au Livre noir du communisme, a publié dans la collection tempus : La Terreur et le Désarroi. Ce livre a été traduit dans six pays.

Du même auteur : Nicolas Werth