L'unique et sa propriété

de

chez La Table ronde

Collection(s) : La petite Vermillon, n° 126

Paru le | Broché 443 pages

10.50 En stock - dans notre réseau
Ajouter au panier

traduit de l'allemand et postface par Henri Lasvignes | présentation de Cécile Guérard


L'Unique et sa propriété

Présenté souvent comme le bréviaire de l'individualisme anarchiste, ce livre est avant tout une récusation de la société et de ses lois, du christianisme et des autres religions, de l'hégélianisme - de l'Esprit (Hegel), de l'Homme (Feuerbach), de la Liberté (Bruno Bauer) et du Socialisme (Proudhon, Hess, Weitling). Max Stirner réfute toute idée morale ; tout ce qui se place au-dessus de l'individu est rejeté comme limite du Moi, de l'Égoïste, de l'Unique.

Lors de sa parution, L'Unique et sa propriété ne laissa personne indifférent. Bauer, Feuerbach, Hess... lui répliquèrent. Quant à Marx et Engels, ils consacrèrent la plus grande partie de leur Idéologie allemande à vitupérer « saint Max ». Puis L'Unique tomba dans l'oubli. Mais ce livre reste, comme l'écrit son traducteur Henri Lasvignes, « la plus forte expression de dégoût de l'hypocrisie sociale contemporaine ».
L'origine de la pensée de Stirner se trouve dans le courant de la critique pure, issu de l'aile gauche de l'hégélianisme. L'erreur de la critique pure provient de son caractère négatif et abstrait, le moment positif de la réalité qui doit résulter de cette négation, n'est pas l'histoire comme le pense Hegel, mais l'individu dans sa réalité fondamentale et absolue. ©Electre 2019
Format : Broché
Nb de pages : 443 pages
Poids : 235 g
Dimensions : 11cm X 18cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7103-8711-4
EAN : 9782710387114