La bestia

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 476 pages
Poids : 654 g
Dimensions : 15cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-330-17188-9
EAN : 9782330171889

La bestia

de

chez Actes Sud

Collection(s) : Actes noirs

Paru le | Broché 476 pages

24.50 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

roman traduit de l'espagnol par Anne Proenza


Les libraires en parlent

Théodore Dillerin (LE COMPTOIR DES MOTS)

Conseil n°1 : Si une plongée dans le Madrid de 1834, ravagé par le choléra et les guerres carlistes, vous effraie, reposez ce livre.

Conseil n°2 : Si vous n'aimez pas les GROS rebondissements qui bouleversent complètement une lecture, reposez ce livre.

Conseil n°3 : Si vous raffolez de thrillers historiques, baignés d'horreur et au rythme effréné, n'hésitez plus, prenez ce livre !

Quatrième de couverture

Au printemps 1834, dans Madrid convulsé, assailli par les guerres carlistes et le choléra, apparaît le cadavre d'une préadolescente, sauvagement démembrée. Elle porte dans la bouche, soigneusement caché sous la glotte, un insigne d'or représentant deux masses croisées, qui figurent le travail des charbonniers dans les mines. Affolés, les habitants des quartiers miséreux attribuent le crime à un animal chimérique géant, moitié lézard et moitié sanglier, rapidement dénommé « la Bête ». Les disparitions de jeunes filles s'enchaînent alors et il n'y a guère qu'un pigiste idéaliste pour croire que la Bête est un homme. Secondé par un policier borgne et désabusé et une orpheline intrépide qui remuerait ciel et terre pour retrouver sa soeur cadette, au péril de sa vie, il traque le monstre sans relâche, depuis le cloaque des faubourgs jusqu aux volières des aristocratiques palais à colonnades.

Impeccable incursion dans le monde des « Madames » enjôleuses et des lavandières exsangues, des apothicaires démoniaques et des moines replets, La Bestia est un thriller de notre temps : rythme effréné et fureur subtilement ordonnée pour dire que l'enfer n'est pas là où on le pense.

Biographie

Carmen Mola est née à Madrid en 2017. Jorge Díaz, Agustín Martínez et Antonio Mercero, trois amis écrivains et scénaristes adoptent ce pseudonyme à la publication de leur premier roman collectif La Fiancée gitane (Actes Sud, 2019). Leur identité est révélée au public par l'attribution du prix Planeta en 2021.

Du même auteur : Carmen Mola