La licorne noire. The black unicorn

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 237 pages
Poids : 316 g
Dimensions : 15cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-38198-012-6
EAN : 9782381980126

La licorne noire

de

chez Arche éditeur

Collection(s) : Des écrits pour la parole

Paru le | Broché 237 pages

16.50 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier
Ce livre est également présenté dans nos sélections :
Ce livre est également présenté dans notre événement :

traduit de l'anglais et préfacé par Gerty Dambury


Les libraires en parlent

Lucie Arcanger (Les Nouveautés)

Il s’agit d’un recueil comme il arrive rarement d’en lire. On redécouvre Audre Lorde, militante noire lesbienne, à la fois universelle et intime. Les images vous bousculent, la poésie vous attaque à la gorge et vous pleurez devant tant de combats, de luttes menées seules, à deux, en amour ou en manif. Amour et mort se cherchent et se repoussent dans ces pages pour donner naissance à une licorne noire, majestueuse et tellement inspirante.

Lucie

Quatrième de couverture

Le recueil La Licorne noire de la poétesse et militante Audre Lorde occupe au sein de ses écrits poétiques une place fondamentale. Ces poèmes d'amour évoquent l'apogée d'une sensualité et l'épanouissement d'une sexualité affranchie des normes sociales, prenant sa prodigieuse vigueur dans les luttes contre toutes les formes de discriminations. Sur fond de mélancolie, toujours empreinte de peur et de fureur, sa parole s'élève, furieuse, impatiente, multiple, créatrice et inspirante. « Nos silences ne nous protégeront pas », disait-elle, appelant à la prise de parole active et libératrice. Charnels et érotiques, ces poèmes renouent avec une spiritualité ancestrale, des déesses mythologiques aux Amazones du Dahomey.

Biographie

Audre Lorde (1934-1992), poétesse et essayiste, a été bibliothécaire et professeure de littérature anglaise, militante féministe et engagée pour la défense des droits civiques aux États-Unis. Au début de ses séances de lectures publiques, Audre Lorde lançait : « Je vous parle en tant que poète, noire, féministe, lesbienne, mère, guerrière, professeure et survivante du cancer ». Avant sa mort, au cours d'une cérémonie de baptême africaine, Lorde prend le nom de Gamba Adisa, qui veut dire Guerrière : celle qui se fait comprendre. En 1991, elle est nommée poète de l'État de New York. Elle est aujourd'hui une des icônes les plus célèbres du mouvement féministe noir américain. Chez Mamamelis ont été publiés son autobiographie, Zami, et plusieurs volumes d'essais, dont l'incontournable Sister Outsider.