La politique sexuelle de la viande

une théorie critique féministe végétarienne

de

chez l'Age d'homme

Collection(s) : V

Paru le | Broché 357 pages

Public motivé

19.00 Indisponible

préfaces d'Elise Desaulniers et Nellie McKay | traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Danielle Petitclerc, avec le concours de Martin Gibert


Dès sa première parution en 1990, La Politique sexuelle de la viande, qualifiée de «bible de la
communauté végane» par le New York Times, s'est imposée comme un ouvrage de référence
dans le domaine du droit animal.

Dans cette théorie critique féministe végétarienne, la féministe militante Carol J. Adams explore
la relation entre les valeurs patriarcales et la consommation de viande à travers leurs représentations
dans l'histoire, les médias et la littérature.

L'auteure démontre que ce que, ou plus précisément qui, nous mangeons est le résultat de la
politique patriarcale omniprésente dans notre culture, et que les significations que nous attribuons
à la consommation de produits carnés sont inextricablement liées aux concepts de virilité
et de réification d'autrui. La politique du genre est inhérente à notre manière d'appréhender
les animaux et plus spécifiquement ceux que nous utilisons, rapprochant par conséquent le
massacre des animaux et les violences dont sont victimes les femmes.

Dans le large spectre de l'activisme altruiste, elle soutient que le véganisme et le combat pour
les droits des animaux s'inscrivent parfaitement dans une perspective de justice sociale visant
l'amélioration des conditions de vie des individus vulnérables et privés de leurs droits.

Carol J. Adams a co-dirigé plusieurs importants travaux collectifs sur la question du féminisme
et des animaux, tels que Women and Animals : Feminist Theoretical Explorations, The Feminist
Care Tradition in Animal Ethics : A Reader (avec Josephine Donovan) et Ecofeminism : Feminist
Intersections with Other Animals and the Earth (aucun de ces ouvrages n'est traduit en français
pour le moment).

Plus d'une centaine d'interventions de Carol J. Adams ont été publiées dans des livres, revues,
magazines, encyclopédies traitant du végétarisme, des droits des animaux, de la violence domestique
et des abus sexuels. Pour son engagement et la force de sa parole médiatique, elle fut
intronisée en 2011 au U.S. Animal Rights Hall of Fame.
Un ouvrage de référence dans le domaine du droit des animaux, publié en 1990. Développant la théorie critique féministe, l'auteure explore la relation entre les valeurs patriarcales et la consommation de viande à travers leurs représentations dans l'histoire, les médias et la littérature. ©Electre 2020

Marie B. le 06/11/2019

Ebouriffant

Livre aux thèses qui secouent et peuvent déranger. Pour ma part j'ai adoré, cela génère une réflexion intense sur notre vision du monde, de la place de la femme et des animaux. Évidemment, on peut regretter certains raccourcis théoriques qui ne tiennent pas face à la nuance historique qu'il faudrait toujours prendre en compte, mais toute théorie politique fait fi de l'histoire, alors... Ensuite, toute la seconde partie de l'ouvrage est une critique et une mise en valeur de la littérature végétarienne. Rendre la voix et de la visibilité à tout un pan artistique ignoré et volontairement tu, fait également écho à l'étouffement généralisé des artistes féminines qu'on s'efforce de redécouvrir aujourd'hui, ne serait-ce qu'au travers de l'étude des œuvres d'esprit des femmes à l'école. Le chapitre sur le Frankenstein de Mary Shelley est remarquable. J'appelle l'éditeur à réimprimer rapidement cet ouvrage, dont l'indisponibilité si tôt après sa mise sur le marché français indique le succès.

Format : Broché
Nb de pages : 357 pages
Poids : 550 g
Dimensions : 16cm X 23cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-8251-4532-6
EAN : 9782825145326