Le cercle fermé

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 549 pages
Poids : 280 g
Dimensions : 11cm X 18cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-07-034491-8
EAN : 9782070344918

Le cercle fermé

de

chez Gallimard

Collection(s) : Folio

Paru le | Broché 549 pages

Poche
10.20 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

traduit de l'anglais par Jamila et Serge Chauvin


Les libraires en parlent

Mr Didier Coviaux (Le Comptoir des Mots)

En retrouvant les héros de Bienvenue au club vingt ans après, Jonathan Coe passe les années 90 au crible de son impitoyable clairvoyance. Et quand le romancier satiriste sonne la charge contre la décennie Tony Blair, ça fait mal !

Toujours aussi fin et amusant, peut-être un peu plus désenchanté aussi, ce Cercle fermé boucle la boucle avec virtuosité !

Quatrième de couverture

Le Cercle fermé

L'Angleterre de Tony Blair entre dans le nouveau millénaire, et les héros de Bienvenue au club dans l'âge mûr. Vingt ans après, qu'ont-ils fait de leurs idéaux de jeunesse ? N'auraient-ils d'autre choix qu'entre compromissions et immobilisme ? Seul l'affreux Paul, leur cadet, un politicien opportuniste, semble s'adapter à ces temps nouveaux et aux nouveaux cercles du pouvoir. Mais si les utopies des années soixante-dix semblent maintenant lointaines, il suffit de bien peu pour faire resurgir les fantômes du passé... Jusqu'à ce que le cercle se referme.

Tout en déroulant la chronique de l'histoire immédiate, du choc de la mondialisation à la guerre en Irak, Jonathan Coe fait le portrait d'une génération en proie à d'irréductibles contradictions. Impitoyable satiriste, il brosse un tableau ravageur de l'Angleterre de Tony Blair, qu'il dénonce avec la fureur vengeresse jadis réservée au thatchérisme. D'une lucidité aussi réjouissante qu'inconfortable, le diptyque composé de Bienvenue au club et du Cercle fermé se fait le miroir non seulement d'un pays, mais d'une époque tout entière, et constitue une fresque aussi ambitieuse et aussi aboutie que Testament à l'anglaise.

Du même auteur : Jonathan Coe