Le détail du monde

l'art perdu de la description de la nature

de

chez Seuil

Collection(s) : L'Univers historique

Paru le | Broché 277 pages

Public motivé

22.00 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

Charles Lafranque (Le comptoir des mots)

Pourquoi les mots nous manquent-ils au moment de décrire un paysage ?

Nous sommes à court de vocabulaire, d'images, aux antipodes de l'aisance de Goethe, Humboldt ou Reclus qui ambitionnaient, par la force et la précision de l'évocation, d'établir "une histoire naturelle" Pourquoi cette perte du discours naturaliste et surtout, que nous dit-elle de notre relation au monde ?

Un essai magnifique, d'une finesse remarquable, qui réfléchit sur nos manières de dire (et d'habiter) le monde.

Les mots nous manquent pour dire le plus banal des paysages. Vite à court de phrases, nous sommes incapables de faire le portrait d'une orée. Un pré, déjà, nous met à la peine, que grêlent l'aigremoine, le cirse et l'ancolie. Il n'en a pourtant pas toujours été ainsi. Au temps de Goethe et de Humboldt, le rêve d'une « histoire naturelle » attentive à tous les êtres, sans restriction ni distinction aucune, s'autorisait des forces combinées de la science et de la littérature pour élever la « peinture de paysage » au rang d'un savoir crucial. La galaxie et le lichen, l'enfant et le papillon voisinaient alors en paix dans un même récit. Ce n'est pas que l'homme comptait peu : c'est que tout comptait infiniment. Des croquis d'Alfred Wallace aux « proêmes » de Francis Ponge, des bestiaires de William Swainson aux sonnets de Rainer Maria Rilke, ce livre donne à entendre le chant, aussi tenace que ténu, d'un très ancien savoir sur le monde - un savoir qui répertorie les êtres par concordances de teintes et de textures, compose avec leurs lueurs des dictionnaires éphémères, s'abîme et s'apaise dans le spectacle de leurs métamorphoses.
Une présentation historique de l'art de la description des paysages qui revient sur la culture picturale et littéraire développée autour de ce thème par des esthètes tels que Goethe, Humboldt ou encore Rainer Maria Rilke. Cette appréciation de la nature, tombée en désuétude, se caractérisait par une culture scientifique riche, une attention sensible aux détails et l'idée d'un tout harmonieux. ©Electre 2019
Format : Broché
Nb de pages : 277 pages
Poids : 320 g
Dimensions : 15cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-02-142141-5
EAN : 9782021421415

Du même auteur : Romain Bertrand