Le malheur militant

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 288 pages
Poids : 490 g
Dimensions : 17cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-8073-3945-3
EAN : 9782807339453

Le malheur militant

chez De Boeck supérieur

Collection(s) : Ouvertures politiques

Paru le | Broché 288 pages

Public motivé

26.90 Disponible - sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier

Quatrième de couverture

Si les gratifications du militantisme ont été amplement étudiées, on connaît moins les souffrances qu'il peut générer : désillusions, dévalorisations, doutes, tensions, usure, répression, exil... Ce livre les explore de manière inédite et propose une analyse sociologique là où les approches psychologisantes sont souvent privilégiées.

Loin de décourager l'action collective, il vise à objectiver des mécanismes d'autant plus douloureux qu'ils restent impensés : fermeture des possibles, évolution des rapports de force, des stratégies et des répertoires d'action, tarissement des rétributions, transformations morphologiques des groupes mobilisés, désajustements entre trajectoires institutionnelles et individuelles.

Les auteurs s'attachent à comprendre autant qu'à expliquer ces logiques à partir d'une pluralité de méthodes et d'objets (engagements partisans, associatifs, syndicaux, religieux, à l'échelle locale, nationale ou internationale), faisant de ce volume une référence sur les rouages de l'engagement et une contribution originale à la sociologie des affects.

Pour les étudiants, enseignants et chercheurs en sciences sociales.

Biographie

Olivier Fillieule est directeur de recherche au CNRS et professeur de sociologie politique à l'Institut d'études politiques de l'Université de Lausanne, membre du Centre de recherche sur l'action politique (CRAPUL) et du Swiss centre of expertise in life course research (LIVES) de l'Université de Lausanne.

Catherine Leclercq est maîtresse de conférences en sociologie à l'Université de Poitiers, membre du Croupe de recherches sociologiques sur les sociétés contemporaines (CRESCO), associée au Centre de recherches sur l'action politique de l'Université de Lausanne (CRAPUL).

Rémi Lefebvre est professeur de science politique à l'Université de Lille et chercheur au Centre d'études et de recherches administratives, politiques et sociales (CERAPS).